Crédit : AFP

Séries de la LNH

Les Hurricanes veulent faire du bruit

Publié | Mis à jour

Les Hurricanes de la Caroline veulent démontrer que leur première place dans la division Centrale, au terme de la saison régulière, n’a pas été volée, eux qui tenteront d’éliminer les champions en titre de la coupe Stanley lors du deuxième tour, le Lightning de Tampa Bay.

La formation qui évolue à Raleigh s’attend à jouer une série très différente de celle de premier tour, contre les Predators de Nashville, puisque le Lightning possède un style complètement à l’opposé.

«Je pense que le jeu pourrait être plus serré dans cette série que lors de la précédente, en raison de leur façon de se défendre, a mentionné l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour, samedi, au terme de la séance d’entraînement des siens. Évidemment ils ont une grosse puissance offensive, alors nous allons devoir nous défendre et les freiner. Ce sera la clé. Mais la grande différence, ce sera lorsqu’ils auront une contre-attaque. Nous devons nous assurer de ne pas en donner.»

«Notre équipe tire beaucoup de fierté dans le fait d’être capable de gagner de plusieurs manières différentes, de dire Jordan Staal. C’est une équipe extrêmement dangereuse en contre-attaque, en transition. Ce sera un style de jeu très différent, mais notre groupe est capable de s’adapter. En espérant pouvoir le faire dans cette série.»

Les Hurricanes profiteront de l’avantage de la glace, en raison de leur meilleur positionnement au classement. Cet avantage pourrait rapidement se concrétiser, puisque l’organisation a indiqué que dès le premier match, la capacité maximale de partisans dans le PNC Arena sera augmentée à plus de 16 000 personnes.

«Le facteur X»

En huit duels cette saison, les deux équipes ont maintenu une fiche identique de 4-3-1. Cependant, le Lightning a pu compter sur deux ajouts de taille au début des éliminatoires, soit ceux de Nikita Kucherov et Steven Stamkos, tous deux blessés. Si le deuxième a quand même pu disputer 38 matchs cette saison, ce n’est pas le cas du premier, qui a raté l’ensemble de la campagne.

Le Russe a d’ailleurs démontré pourquoi il faisait partie des meilleurs patineurs de la Ligue nationale lors du premier tour, lui qui a amassé 11 points en six duels.

«Voilà le facteur X, a lancé Brind’Amour. S’il n’est pas le joueur le plus talentueux de la ligue, il est certainement proche de l’être. C’est probablement le joueur le plus reposé de la ligue.»

«C’est l’un des meilleurs joueurs de la ligue. Pas seulement de la ligue, mais dans le monde, a ajouté le gardien Alex Nedeljkovic. Ça va être un défi de l’arrêter. [...] On va devoir bien réagir et être prêt pour tout. Toutefois, tu ne veux pas trop y penser et commencer à anticiper ou deviner ce qui va se passer, parce qu’il va te battre.»

La série entre les deux équipes s’amorcent dimanche.