Crédit : Photo d'archives, AFP

NFL

NFL : trois gros noms sur leur départ

Publié | Mis à jour

Même si la saison morte de la NFL est plutôt avancée, quelques joueurs de renom pourraient encore changer d’adresse, eux qui ont publiquement fait part de leur mécontentement envers leur organisation.

-Aaron Rodgers, quart-arrière, Packers de Green Bay

Probablement la querelle la plus longue dans le monde du football, Aaron Rodgers a ouvertement critiqué les décisions prises par la direction des Packers de Green Bay à plus d’une reprise dans les dernières années. Le quart-arrière n’était pas heureux de la sélection du pivot Jordan Love en première ronde (26e au total) du repêchage de 2020, lui qui souhaitait ajouter un joueur qui l’aurait aidé à gagner dans l’immédiat.

Plus récemment, soit tout juste avant la présentation 2021 de l’encan amateur, à la fin du mois d’avril, l’athlète de 37 ans aurait indiqué à des coéquipiers et des membres du personnel qu’il ne serait pas de retour, à moins que le directeur général Brian Gutekunst soit congédié.

Lundi, Rodgers ne s’est pas présenté au Lambeau Field, où s’amorçait la troisième phase du camp d’entraînement des Packers. Selon le réseau ESPN, le gagnant du trophée remis au joueur le plus utile en 2020 participait régulièrement à ce genre d’activités organisées par son organisation dans les années antérieures.

Rodgers a même indiqué que les Raiders de Las Vegas, les 49ers de San Francisco et les Broncos de Denver faisaient partie des équipes auxquelles il aimerait être transigé.

-Deshaun Watson, quart-arrière, Texans de Houston

Les problèmes juridiques du quart-arrière des Texans de Houston Deshaun Watson pourraient freiner un échange dans le futur immédiat, mais l’athlète de 25 ans a fait part de son mécontentement envers son organisation avant que des accusations d’inconduite sexuelle contre lui deviennent publiques. Il souhaiterait toujours jouer ailleurs.

Watson a fait cette demande après l’embauche de Nick Caserio au poste de directeur général, en janvier. Tout comme Rodgers, Watson ne participera pas à la prochaine phase du camp d’entraînement des siens, selon la chaîne NFL Network.

Watson a toutefois signé un contrat de quatre saisons, d’une valeur de 156 millions $, en septembre et la nouvelle direction a indiqué qu’elle souhaitait garder son joueur vedette, allant même jusqu’à refuser de parler avec les autres équipes au sujet de son protégé.

-Julio Jones, receveur de passes, Falcons d’Atlanta

Contrairement à Watson et Rodgers, rien ne laisse croire qu’il y a une dispute entre le receveur de passes Julio Jones et les Falcons d’Atlanta. Toutefois, la formation de la Géorgie a besoin de se créer de l’espace sous le plafond salarial pour faire signer ses recrues et l’athlète de 32 ans aurait demandé à être transigé, toujours selon NFL Network.

Un échange impliquant le receveur étoile ne pourrait toutefois pas survenir avant le 1er juin.

«Je suis hors de là», a simplement dit Jones à FOX Sports, lundi, en parlant d’Atlanta.

«Je veux juste gagner», a-t-il ajouté lorsque questionné à savoir où il aimerait poursuivre sa carrière.

Jones a été l’un des receveurs les plus dominants depuis son arrivée dans la ligue. Il a entre autres mené la NFL au chapitre des verges amassées par la passe lors des saisons 2015 et 2018.

Quelques équipes se seraient informées de la disponibilité de Jones, mais les Falcons demanderaient un choix de première ronde, selon ESPN, un prix trop élevé selon les organisations intéressées.