Séries de la LNH

Les Bruins font la loi en avantage numérique

Publié | Mis à jour

Les Bruins ont été en contrôle tout au long de leur match contre les Capitals de Washington, vendredi à Boston, profitant de l’avantage numérique pour l’emporter au compte de 4 à 1.

La formation du Massachusetts a remporté les trois derniers matchs de la série, pour se procurer une avance de 3 à 1.

Une poussée rapide de deux filets en début de troisième période a permis à l’équipe locale de soutirer les honneurs de ce match. En avance 1 à 0 et évoluant avec l’avantage d’un homme, David Pastrnak a secoué les cordages pour la première fois des éliminatoires, 29 secondes après la mise au jeu initiale du troisième vingt.

À peine 34 secondes plus tard, Charlie Coyle s’emparait d’un retour de lancer de Jake DeBrusk pour porter un dur coup aux Capitals, à forces égales.

Matt Grelzcyk est celui qui a scellé l’issue de la rencontre, en marquant un filet avec l’avantage d’un homme, alors qu’il restait un peu plus de cinq minutes au match.

Brad Marchand a aussi fait sa part en avantage numérique, faisant scintiller la lumière rouge en deuxième période. Sur la séquence, Pastrnak a obtenu une mention d’aide, pour conclure son match avec deux points.

Le défenseur Charlie McAvoy a été un élément important de la victoire des siens, lui qui s’est fait complice de chacune des trois réussites des siens sur les unités spéciales.

Contrairement aux Bruins, les Capitals n’ont pas été aussi opportunistes avec l’avantage d’un homme, eux qui ont seulement profité d’une de leurs sept tentatives.

Devant le filet des visiteurs, Ilya Samsonov a repoussé 33 des 37 rondelles dirigées vers lui.

À l’autre bout de la patinoire, Tuukka Rask a perdu son blanchissage au troisième tiers, quand il a vu son défenseur Brandon Carlo rediriger accidentellement un tir d’Alex Ovechkin derrière lui. Le Finlandais a seulement eu à réaliser 16 arrêts pour signer le gain.

Les Capitals n’ont plus le droit à l’erreur, eux qui feront face à l’élimination, dimanche au Capital One Arena.