Journaliste

Crédit : Dany Germain

LHJMQ

Les Foreurs s’approchent de la finale

Publié | Mis à jour

Les Foreurs de Val-d’Or ne sont plus qu’à une victoire de la grande finale. L’équipe de Daniel Renaud a de nouveau été quasi intraitable mercredi, l’emportant 4-2 sur les Saguenéens de Chicoutimi pour prendre les devants 2-0 dans la série demi-finale.

Il s’agissait d’une huitième victoire de suite pour les Foreurs en séries et d’une seizième en incluant les huit victoires pour conclure le calendrier régulier, ce qui bat une marque d’équipe. 

Ce ne fut toutefois pas à sens unique. Les Sags ont eu des opportunités, mais ont été incapables de marquer à égalité numérique pour un deuxième match de suite, ce qui, au final, a fait la différence.

«À l’heure actuelle, j’aime la façon avec laquelle on met de la pression sur l’adversaire, notre façon de se replier et de travailler en unité de cinq. Ceci étant dit, tout est à recommencer demain soir [jeudi soir]», a mentionné Renaud.

Indiscipline 

Les Saguenéens ont eux-mêmes bousillé une belle occasion de revenir dans le match en troisième période lorsqu’Artemi Kniazev et Pierrick Dubé ont été chassés sur la même séquence alors que Chicoutimi évoluait en avantage numérique.

Les Foreurs en ont aussitôt profité pour enfoncer le dernier clou dans le cercueil des Sags qui, malgré un but de Dubé qui réduisait l’écart à 4-2, ont vu leur chance de retour être anéantie.

«C’est un match serré où les détails font la différence. On a pris des pénalités en zone offensive qui soit nous ont fait mal, soit nous ont coupé le momentum. On a aussi vu deux pénalités d’indiscipline et d’égoïsme. Ça, tu ne peux pas faire ça en séries. C’est une bataille mentale. Il faut que tu mettes ton ego de côté et que tu le fasses pour l’équipe», a déploré Yanick Jean.

«Motivation» 

Comme ce fut le cas après le match no 1, la rivalité entre les deux formations s’est poursuivie devant les médias.

«Ils nous ont nargués à la fin du match en nous disant que la série était terminée. À ce que je sache, il reste encore un match. Ça nous a donné de la motivation à toute l’équipe. La série n’est vraiment pas terminée», a assuré le capitaine des Sags, Samuel Houde.

Lorsque questionné sur ces propos, Yanick Jean a tout d’abord répondu qu’il ne voulait pas en parler avant... d’en parler !

«Ils nous ont demandé comment on se sentait une fois éliminé. Il faut que ça vienne de l’intérieur, des leaders et de la fierté que tu as de jouer pour les Saguenéens de Chicoutimi et d’être en demi-finale de la LHJMQ. Si c’est un deux de trois, ils ne nous l’ont pas dit. On va se présenter demain et on espère que le match soit joué», a-t-il lancé avec sarcasme.

Dans le camp des Foreurs, Renaud s’est de nouveau défendu des allégations de leurs adversaires.

«Célébrer trop fort ? On vit notre passion, on fait du hockey parce qu’on aime ça. Qu’on célèbre des victoires et des buts, je suis très à l’aise tant que c’est fait dans le respect. Pour être honnête, je n’ai pas été témoin de commentaires déplacés. Aucun de mes joueurs ne prétend avoir dit ça. Ce sont des individus de 16 à 20 ans qui pratiquent leur sport. Je veux qu’ils aient de la passion, des émotions et c’est ce qu’on voit. Je trouve que c’est une très belle série en ce moment.»

Mais, les Foreurs tiennent-ils déjà les Sags pour battus ? «C’est un match sans lendemain autant pour eux que pour nous, a assuré le capitaine Jakob Pelletier. On se prépare comme si c’était un match no 5.»

D’ailleurs, Jacob Gaucher a été suspendu trois matchs pour son coup à la tête porté à l’endroit de Félix Lafrance, lundi.

Il a purgé la première rencontre, mercredi.

Les Tigres répliquent

En retard 1 à 0 dans la demi-finale les opposant aux Islanders de Charlottetown, les Tigres de Victoriaville ont inscrit les cinq premiers buts de la rencontre pour finalement l’emporter 9 à 2, mercredi soir, dans l’environnement protégé du Centre Vidéotron. 

Benjamin Tardif a réalisé un tour du chapeau, tandis qu’Olivier Coulombe et Shawn Element ont obtenu un doublé. Dans le cas de Coulombe, il s’agissait de ses deux premières réussites des séries.

Zachary Gravel et Brooklyn Kalmikov ont amassé les autres filets des vainqueurs. Les Tigres ont par ailleurs touché la cible trois fois avec l’avantage d’un homme.

Devant la cage du club de Victoriaville, Fabio Iacobo a repoussé 17 tirs. Il a perdu son blanchissage sur un tir de Noah Laaouan en deuxième période. Il a également été déjoué par Patrick Guay lors du troisième tiers.

À l’autre bout de la patinoire, Colten Ellis a été remplacé après avoir accordé quatre buts sur 17 lancers en première période. Jacob Goobie a disputé les 40 dernières minutes du match et a cédé cinq fois sur 14 tirs.

Le troisième duel de cette demi-finale des séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec se tiendra vendredi soir.