Sénateurs vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Pierre Dorion optimiste pour l'avenir des Sénateurs

Publié | Mis à jour

C’est avec positivisme que le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, a fait le bilan de la saison 2020-2021 de son équipe, vendredi.

Les «Sens», qui sont en reconstruction depuis quelques années, ont terminé leur campagne avec un dossier de 23-28-5.

«Je ne croyais pas que nous allions être une équipe qui aspire aux séries éliminatoires. Nous avons toutefois connu une bonne saison, car nos jeunes joueurs ont progressé», a analysé Dorion, qui a fait plusieurs constats, vendredi matin.

Le DG est particulièrement fier de l’ardeur qu’a démontré son club match après match.

«Si vous demandez aux six autres formations canadiennes qu’elle était l’équipe qui était la plus difficile à affronter, la réponse est Ottawa», a-t-il clamé.

À moins d’une surprise, les Sénateurs renoueront avec la section Atlantique l’an prochain. Selon Dorion, cela pourrait permettre à son équipe d’être des séries.

«Dans cette section, il y a plusieurs équipes qui sont dans une situation similaire à la nôtre. Ils reconstruisent. Je pense que cela nous donnera un certain avantage.»

Plusieurs dossiers à régler

En attendant la prochaine campagne, Dorion a du pain sur la planche avec ses joueurs qui auront droit à leur autonomie. Le DG ne s’en cache pas, les cas prioritaires sont ceux des attaquants Brady Tkachuk et Drake Batherson.

«Nous avons plusieurs joueurs autonomes avec compensation et nous connaissons leur importance. Nous savons comment Brady et Drake sont importants pour nous. Nous allons leur faire signer un contrat. Les deux sont excités d’être ici», a dit le patron des «Sens».

En plus de ces deux patineurs, Victor Mete et Michael Amadio peuvent devenir autonomes avec compensation, tandis qu’Artem Anisimov et Ryan Dzingel obtiendront leur autonomie complète.

Et sa propre situation

Le dirigeant des Sénateurs a également parlé de sa propre situation, lui dont le contrat prendra fin à la conclusion de la prochaine campagne de la Ligue nationale.

«Il n’a pas été question de prolonger mon contrat pour l’instant, a indiqué Dorion. Je veux faire partie de cette équipe sur le long terme, mais je ne m’inquiète jamais à propos de mes contrats. Le simple fait d’avoir la chance de faire partie de cette organisation est un honneur.»

L’homme de 48 ans est en poste à Ottawa depuis le mois d’avril 2016. Il avait précédemment été le directeur du recrutement pour la formation de la capitale fédérale et recruteur dans les organisations des Rangers de New York et du Canadien de Montréal.