Crédit : AFP

MLB

Blue Jays: merci aux releveurs!

Publié | Mis à jour

Trop souvent dans l’ombre, les releveurs continuent de faire le travail chez les Blue Jays de Toronto et le gérant Charlie Montoyo en est fort conscient.

Rafael Dolis, Tyler Chatwood, Ryan Burocki et Jordan Romero ont tous participé à au moins une douzaine de matchs pour les Jays, cette saison, tout en limitant chacun l’adversaire à une moyenne au bâton inférieure à ,200.

Chatwood a été particulièrement brillant en ne cédant que sept coups sûrs et trois buts sur balles en 13 manches et un tiers de travail. Il a aussi totalisé 19 retraits au bâton.

«Si les lanceurs nous gardent à la portée de nos adversaires, nous avons une chance», résumait simplement Montoyo, jeudi, après le balayage de trois matchs complété face aux Braves d’Atlanta.

Globablement, les Blue Jays viennent au troisième rang du baseball majeur pour la moyenne de points mérités chez les releveurs (2,84). Dans la Ligue américaine, seuls les Indians de Cleveland font mieux, avec une moyenne de 2,59 tandis que la relève des Padres de San Diego domine dans la Nationale (2,64).

Un peu mieux pour Biggio et Gurriel fils

Dans la série face aux Braves, les Blue Jays ont donné un gros total de huit points. Joel Payamps, Travis Bergen et Romano avaient bouclé la boucle en lançant chacun une manche sans accorder le moindre coup sûr, jeudi après-midi, tandis que Toronto avait réussi une poussée de quatre points en début de neuvième pour l’emporter 8 à 4.

«C’était bon de voir [Cavan] Biggio avoir de bonnes présences au bâton, tout comme Lourdes Gurriel fils, avait ajouté Montoyo, après la partie, cité sur le site web de l'équipe. Ces deux gars avaient vraiment de la misère et frappent autour de ,200, mais leurs présences s’améliorent.»

Biggio et Gurriel fils frappaient respectivement pour des moyennes de ,210 et ,195 avant le match de vendredi soir contre les Phillies de Philadelphie. Peu importe, d'autres font mieux et les releveurs des Blue Jays sont là pour fermer la porte.