Crédit : Photo AFP

LNH

Une fin de saison encourageante pour les Sénateurs

Publié | Mis à jour

Même si les Sénateurs d’Ottawa ne participeront pas aux séries éliminatoires, l’entraîneur-chef D.J. Smith estime que le groupe de joueurs en place, encore très jeune, a tout ce qu’il faut pour connaître du succès au cours des prochaines années.

Lors de la deuxième partie de la saison, le club de la capitale canadienne a maintenu une fiche de 14-10-4 bonne pour un taux de points de ,571. Un rendement qui, étiré sur la saison au complet, aurait été suffisant pour devancer les Jets de Winnipeg (,555) et le Canadien de Montréal (,527).

Pourtant, les troupiers de Smith savaient depuis un moment qu’ils étaient écartés de la course aux séries éliminatoires. Elles n’ont toutefois jamais abandonné, enregistrant notamment sept gains lors de leurs 10 dernières sorties.

«Honnêtement, je ne crois pas qu’on parle assez de ce qu’un bon vestiaire peut amener sur la glace, a fait valoir Smith, en vidéoconférence, jeudi. La combinaison des jeunes joueurs qui grandissent ensemble et qui se rendent des comptes entre eux... Je vous dirais que peu d’équipes que vous voyez rater les séries éliminatoires se présentent à l’aréna en ayant autant de plaisir que ces gars.

«Pour moi, chaque fois que j’ai eu du succès – et c’était à l’extérieur de la LNH – tout vient d’un bon vestiaire, et je pense que nous y sommes présentement. Évidemment, nous avons beaucoup de choses à prouver sur la glace, mais nous y sommes. Quand vous vous tenez responsables les uns des autres, c’est un bon sentiment de faire partie de cela.

Un capitaine l’année prochaine

La formation des Sénateurs regorge certes de jeunes talents, mais il n’en demeure pas moins qu’elle a raté le tournoi printanier pour une quatrième saison consécutive, et le propriétaire Eugene Melnyk n’est pas du genre à être très patient.

Smith a ainsi déjà ciblé quelques pistes de solution pour mettre un terme à cette vilaine séquence.

«Nous savons tous que nous devons continuer à devenir meilleurs. Mon travail comme entraîneur est de tirer le meilleur de chaque individu. Si j’y parviens, les succès vont venir naturellement. Alors le plus gros défi [lors des entretiens individuels de fin de saison] est de leur donner des choses individuelles qu’il faut continuer à améliorer pour devenir de meilleurs joueurs, et ensuite, dans la structure, nous aurons du succès.»

Smith a par ailleurs indiqué qu’il souhaitait nommer un capitaine pour la prochaine saison et qu’il discutera de la situation avec le directeur général Pierre Dorion et Melnyk cet été. Les «Sens» n’ont pas de capitaine depuis le départ d’Erik Karlsson, échangé aux Sharks de San Jose en septembre 2018.

«À un moment donné, vous devez nommer un capitaine», a statué Smith.