LNH

Un premier trophée individuel pour Marc-André Fleury

Publié | Mis à jour

En blanchissant les Sharks de San Jose 6 à 0, mercredi, le Québécois Marc-André Fleury a confirmé l’obtention du trophée William-M.-Jennings par son duo complété par Robin Lehner et ainsi, brisé la glace en quelque sorte.

Effectivement, aucun gardien dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) n’avait empoché le premier trophée individuel de sa carrière à sa 17e saison ou plus tard. Comptant cependant trois coupes Stanley à son actif, Fleury a aidé les Golden Knights de Vegas à récolter les victoires cette année. Lui et Lehner ont donc formé le tandem le moins généreux du circuit Bettman avec 124 buts accordés, quatre de moins que les Islanders de New York.

Aux yeux de leur entraîneur-chef Peter DeBoer, cette récompense est pleinement méritée.

«Chapeau au meilleur duo de gardiens de la ligue, a-t-il affirmé en vidéoconférence. J’aimerais dire que ce trophée, et je suis certain que les deux gars vous le diraient, est aussi un trophée soulignant le travail défensif collectif. Je crois qu’ils ont reçu de l’aide précieuse avec notre engagement à bien contrer les attaques. Chaque soir, les deux ont été formidables.»

Saison étincelante

Pour Fleury, cela s’est traduit par des statistiques impressionnante. Il a terminé le calendrier régulier avec neuf gains consécutifs, incluant le 67e jeu blanc de son parcours dans la LNH. Sa moyenne de buts alloués de 1,98 et son taux d’efficacité de ,928, tout comme ses 26 triomphes en 36 décisions, font de lui un candidat intéressant au trophée Vézina.

«Il a été excellent pour nous toute l’année. Son nom est vraiment dans la conversation quant au meilleur gardien de la LNH», a estimé l’attaquant Jonathan Marchessault, tel que rapporté par le quotidien «Las Vegas Review-Journal».

Avec 13 victoires contre seulement six défaites, Lehner n’est pas demeuré en reste. Ayant gagné le Jennings avec les Islanders de New York en 2018-2019, il est le septième homme à mettre la main sur ce trophée avec des équipes différentes.