CYCLING-ITA-GIRO-2021

Crédit : AFP

Cyclisme

Tour d'Italie : l’étape à Dombrowski, le maillot rose à De Marchi

Publié | Mis à jour

Les cyclistes ont parcouru les 187 kilomètres de la quatrième étape du Tour d’Italie sous la pluie, mardi, dans une course remportée par l’Américain Joe Dombrowski (UAE-Team Emirates) et où le maillot rose a changé d’épaules à Sestola.

L’Italien Alessandro De Marchi de l’équipe Israel Start-Up Nation a franchi la ligne d’arrivée 13 secondes derrière Dombrowski afin de prendre la tête du classement général provisoire, succédant ainsi à son compatriote Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) qui détenait le maillot rose depuis le début de ce 104e Giro.

Alors que Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Christopher Juul-Jensen (BikeExchange) détenaient une avance d’un peu plus d’une minute au pied de la dernière ascension du jour, le col de Passerino, De Marchi et Dombrowski ont attaqué avec un peu moins de cinq kilomètres à parcourir et sont parvenus à les rattraper.

Joe Dombrowski s’est ensuite détaché de l’Italien avec trois kilomètres à faire, puis a tenu bon pour signer la victoire en solo. Il s’agit d’une première victoire pour l’Américain depuis celle à la sixième étape du Tour de l’Utah de 2019.

Pendant ce temps, les meneurs Egan Bernal (Ineos Grenadiers), Mikel Landa (Bahrain Victorious), Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech), Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) et Hugh Carty (EF Education-Nippo) ont profité de la dernière montée pour gagner une dizaine de secondes au général.

Le maillot blanc pour Groupama-FDJ

Du côté de Groupama-FDJ, équipe dont fait partie Antoine Duchesne, le Hongrois Attila Valter a été le meilleur de la formation et a pris le sixième rang (+44 secondes), ce qui lui a permis de grimper au cinquième échelon du classement général, à 1 minute de De Marchi. Valter s’empare également du maillot blanc du meilleur jeune.

«Il y a eu un bon rythme toute la journée qui a augmenté en pression au fil des montées, a commenté Duchesne, qui s’est classé 126e (+23 minutes 6 secondes) mardi. C’est une super course pour Attila! Le reste du groupe s’est bien tenu et moi, j’étais un peu mieux, mais dès que mon travail était fini à l’approche des deux dernières montées, je me suis relevé avec les autres», a ajouté le Québécois après cette journée qui comptait 1800 m de dénivelé.

La cinquième étape de 177 km sera disputée sur le plat mercredi, entre Modène et Cattolica. Une arrivée au sprint massif est à prévoir avant que le peloton ne soit de retour dans les montagnes jeudi.