Crédit : Courtoisie LHJMQ

LHJMQ

Repêchage LHJMQ : le Phoenix remporte la loterie

Publié | Mis à jour

Décidément, la malchance continue de s’acharner sur l’équipe qui termine au dernier rang dans la LHJMQ. Pour une cinquième année de suite, la loterie en vue du repêchage du circuit Courteau n’a pas permis à l’équipe détenant le plus de chances de l’emporter, le Drakkar de Baie-Comeau, de sélectionner au tout premier rang. C’est plutôt le Phoenix de Sherbrooke qui aura ce privilège.

La formation de l’Estrie détenait le troisième plus haut pourcentage de chances de l’emporter, hier. Pire encore pour le Drakkar : il n’a pas non plus gagné la loterie pour le deuxième choix et devra plutôt se rabattre sur la troisième sélection au total. Ce sont les Eagles du Cap-Breton qui parleront deuxièmes. Les Remparts de Québec, avec le choix de l’Océanic de Rimouski, sélectionneront au quatrième rang tandis que les Mooseheads d’Halifax, avec la sélection des Wildcats de Moncton compléteront le top-5.

Il s’agira de la deuxième fois depuis son arrivée dans la LHJMQ que le Phoenix sélectionnera au tout premier rang au total. En 2012, avant d’entamer sa première année dans le circuit Courteau, la formation estrienne avait réclamé Daniel Audette avec le tout premier choix.

Gauthier et Peddle

En matinée, le Centre de soutien au recrutement (CSR) a publié sa liste des 18 meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LHJMQ qui se tiendra virtuellement, le 25 juin prochain.

Difficile pour le moment de savoir qui sera le tout premier choix de cette prochaine sélection mais les intervenants consultés par le Journal hier ont beaucoup mentionné les noms de l’attaquant des Cantoniers de Magog Ethan Gauthier ainsi que du Néo-Écossais qui a passé la dernière saison avec le programme de Shattuck St. Mary’s, Tyler Peddle.

Gauthier a récolté 40 points en 23 matchs au niveau bantam AAA en 2019-2020 et, comme tous les joueurs midget AAA au Québec, n’a pas joué en 2020-2021. De son côté, Peddle a passé la dernière saison avec le programme américaine de Shattuck St. Mary’s au Minnesota où, avec l’équipe des moins de 16 ans, terminé avec une récolte de 46 points en 47 parties.

Une année particulière

Chose certaine, le prochain repêchage de la LHJMQ offrira un défi inédit aux différentes équipes de recrutements. Au Québec, outre quelques parties sans contact en début de saison, les recruteurs n’ont vu aucun joueur admissible en situation de vrai match cette saison. Ils ont donc du se baser sur l’historique des joueurs. Heureusement pour eux, les différentes ligues midget des Maritimes ont trouvé un moyen de tenir une saison.

«Cette année, ça va être une année remplie de surprises, prédit le directeur du CSR, Pierre Cholette. Certaines équipes vont frapper des circuits en troisième ou quatrième ronde alors que d’autres vont être retirés sur trois prises avec un choix de deuxième ronde. Par contre, je préfère le voir de façon positive puisque certaines ligues ont joué ici alors qu’en Ontario, ils se préparent à tenir un repêchage alors qu’il n’y a eu aucun match.»

Bonne cuvée?

Difficile également de mentionner si la cuvée 2021 de la LHJMQ est un grand cru. Mais, pour Cholette, les équipe y trouveront leur compte.

«Il est encore tôt pour prédire le cheminement des joueurs de cette année dans le hockey. Par contre, chaque année c’est la même chose. En début de saison, on se dit qu’il n’y a pas grand-chose et plus on apprend à découvrir les jeunes, plus on réalise qu’il y a de très bons joueurs. Puis au repêchage, les équipes tentent toutes de s’avancer pour avoir le joueur qu’ils veulent, signe qu’il y a des bons joueurs. Cette année, ce sera peut-être différent. Peut-être que ce sera plus tranquille côté transaction», estime Cholette.