Crédit : AFP

LNH

Darryl Sutter blâme ses joueurs

Publié | Mis à jour

Sur le point d’être mathématiquement éliminés de la course aux séries, les Flames de Calgary n’ont pas offert du hockey très inspiré, mercredi soir, face aux Jets de Winnipeg. L’entraîneur-chef Darryl Sutter n’a pas hésité à jeter le blâme sur ses joueurs peu après cette dernière défaite de 4 à 0.

«Sur leurs quatre buts, nous avons eu la première mention d’aide, a lancé Sutter après la rencontre, en faisant référence aux nombreux revirements commis par les Flames.

«Je ne sais pas si l’émotion a quelque chose à voir avec les revirements. Nous leur avons passé la rondelle. Trois [des joueurs qui ont commis les revirements] étaient des défenseurs avec peu d’expérience. J’imagine que c’est comme ça qu’ils apprennent. Je crois qu’il y a certains joueurs qui nous tirent en arrière.»

«La conclusion, c’est que cette équipe n’était pas assez désespérée ce soir et ça s’est reflété dans sa performance», a ajouté Sutter dont les propos ont été rapportés par Sportsnet.

Une chance ratée

Les Jets ont profité de ce duel contre les Flames pour mettre fin à une série de sept défaites. Après avoir également perdu leur rencontre précédente, face aux Oilers d’Edmonton, les Flames seront officiellement éliminés si le Canadien de Montréal obtient un autre point grâce à une victoire ou à un revers après les 60 minutes réglementaires.

Même s’ils avaient le dos au mur, et une occasion intéressante de rebondir face à des Jets en difficulté, les Flames ont offert une performance décevante.

«Ce n’était pas le match que nous voulions, a convenu Mikael Backlund. Nous n’étions pas assez désespérés. Il nous reste cinq matchs et nous devons donner tout ce que nous pouvons.»

«Nous approchions ce match comme un duel que nous devions gagner, a dit le capitaine des Flames, Mark Giordano. Mais tu ne peux pas donner autant de chances de qualité et espérer l’emporter. Ils ont compté deux fois à 5 contre 5, un but en désavantage numérique et un but en avantage numérique. Chaque fois que ça se produit [donner autant de revirements], tu n’as vraiment pas beaucoup de chance.»

Les Flames ont maintenant rendez-vous avec les Sénateurs d’Ottawa, dimanche, à Calgary.