Crédit : AFP

LNH

Sidney Crosby n’a pas perdu sa touche

Publié | Mis à jour

Comme pour chaque athlète professionnel, Sidney Crosby peut parfois connaître des mauvaises soirées de travail, mais il n’est pas du genre à prolonger ses disettes et les Flyers de Philadelphie ont pu le constater mardi.

La veille, le capitaine des Penguins de Pittsburgh avait certes marqué, sauf qu’il avait terminé avec un différentiel de -4 dans un revers de 7 à 2, également face aux Flyers. Or, le célèbre numéro 87 n’a pas tardé à rebondir, récoltant deux buts et une mention d’aide pour mener les siens vers un gain de 7 à 3 le lendemain.

«Je pense qu’il est juste de dire que Sidney a eu un match difficile l’autre soir. Il est le grand hockeyeur qu’on connaît et il voulait revenir en force. Il l’a sûrement fait», a ainsi admis l’entraîneur des Flyers, Alain Vigneault, au site NHL.com.

Si les «Pens» occupent le sommet de la section Est, ils peuvent encore une fois remercier leur attaquant-vedette, qui revendique une production de 60 points, dont 23 filets, en 53 sorties cette saison. Dans un calendrier normal de 82 parties, il aurait pu aspirer à un total supérieur à 90 points. Cependant, certains médias locaux, dont le quotidien «Pittsburgh Post-Gazette», s’interrogeaient au sujet des performances de Crosby, soulignant sa séquence de trois parties sans point précédant la soirée de lundi.

Tout cela ne semble pas inquiéter le principal concerné, qui prend avant tout un match à la fois.

«Je crois que nous avons tous répondu, mais particulièrement notre trio. On n’avait pas eu une bonne partie et on s’est ressaisi afin d’obtenir des points importants au classement. Nous allons bâtir sur cela», a indiqué celui évoluant aux côtés de Jake Guentzel et de Bryan Rust.

La rivalité avec les Capitals se poursuit

Dans les dernières années, les Penguins et les Capitals de Washington se sont livré de nombreuses guerres et leur rivalité continue en 2021, puisque les deux clubs bataillent pour le sommet de l’Est. Pittsburgh possède une priorité de deux points sur ses rivaux, qui possèdent en revanche deux rencontres en main. Aussi, les deux duels à la maison contre les Sabres de Buffalo seront importants pour les hommes de l’instructeur-chef Mike Sullivan s’ils souhaitent finir en tête.

Du côté des «Caps», la fin de calendrier s’annonce plus ardue. Ils devaient visiter des Rangers de New York passablement frustrés des agissements de Tom Wilson, mercredi, avant de se frotter deux fois aux Flyers. Puis, leur dernier affrontement est prévu face aux féroces Bruins de Boston, le 11 mai.

Au plan individuel, Crosby et son vis-à-vis Alexander Ovechkin poursuivent leur lutte, même dans le livre d’histoire de la ligue. Le premier a profité de l’absence récente du second pour le dépasser dans la colonne des meilleurs pointeurs de tous les temps. Le numéro 87 a amassé 1323 points, trois de plus qu’«Ovi», pour s’emparer du 34e rang à ce chapitre.