Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Une nomination pour le trophée Hart?

Publié | Mis à jour

Connor McDavid se dirige vers une saison de 100 points. Un exploit fascinant dans un calendrier de 56 matchs. Avec ses 39 buts, Auston Matthews apparaît seul dans la course au trophée Maurice-Richard. Les deux attaquants obtiendront assurément leur large part de votes au scrutin du trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe. Qui seront les autres?

Nathan MacKinnon? Les chances sont grandes. Même chose pour Leon Draisaitl. Brad Marchand? Possiblement, à moins que sa réputation de petite peste lui nuise. Patrick Kane? Le fait que les Blackhawks de Chicago ne participeront pas aux séries portera un dur coup à sa candidature. Jonathan Huberdeau? Pourquoi pas? Quoique chez les Panthers de la Floride, les succès d’Aleksander Barkov pourraient lui porter ombrage. 

Est-ce que Tyler Toffoli pourrait se glisser au sein du groupe? Avec 28 buts, l’attaquant du Canadien occupe le quatrième rang du circuit Bettman. Jusqu’ici, il a inscrit 19 % des filets du Tricolore.

Parmi les 10 meneurs de la LNH au chapitre des buts, il n’y a que Matthews (22,5 %) et Sam Reinhart (19,6 %) qui affichent un ratio plus élevé.

«C’est une saison un peu bizarre, car on ne porte pas attention aux équipes américaines. Mais on voit beaucoup ce que McDavid et Matthews font pour leur formation. Et "Toff" mérite très certainement d’être pris en considération», a soutenu le gardien Jake Allen.

«C’est un meneur» 

Pour être utile à son club, il ne suffit pas de remplir le filet adverse. À quoi bon marquer 28 buts si l’équipe est dans le trouble chaque fois que vous vous trouvez sur la patinoire.

«Tyler apporte beaucoup avec ses buts, mais il fait des petites choses qui rendent notre équipe meilleure, a souligné l’entraîneur Dominique Ducharme. Il joue de façon intelligente. Rarement, il se fait prendre en mauvaise position. Il se sert bien de son bâton pour couper des jeux. Il est efficace défensivement et il fait de bonnes lectures.»

«C’est difficile de mettre des mots sur tout ce qu’il fait pour notre équipe. Il a un flair pour le but. Quand la rondelle le trouve, il rate rarement sa chance. Il se présente tous les soirs, il joue des minutes importantes. C’est un meneur. Clairement, il faut que Tyler soit dans la course», a réitéré le gardien du Canadien.

Une saison folle 

Toffoli n’est pas le plus volubile des orateurs. Parler de ses exploits n’est pas l’une de ses activités favorites. Toutefois, lorsqu’on lui a demandé ce que représenterait le fait d’atteindre le plateau des 30 buts dans une saison de 56 matchs, il a esquissé un sourire.

«J’aimerais y arriver, a-t-il admis. Disons que ça a été une saison assez folle. Mais j’espère que nous pourrons continuer à gagner d’ici la fin de l’année et gagner en séries. Car je voudrais aussi marquer des buts en séries.»

Une seule fois, depuis le début de sa carrière, l’attaquant ontarien a fracassé le plateau des 30 buts. C’était en 2015-2016. Il avait alors secoué les cordages à 31 occasions.

Peut-être aurait-il déjà surpassé cette marque personnelle s’il n’avait pas raté trois matchs en raison d’une blessure au bas du corps. À l’inverse, la pause d’une semaine provoquée par le protocole de la COVID-19 lui a évité de rater au moins trois ou quatre autres rencontres.

Néanmoins, on peut se demander où en serait le compteur de 29 ans s’il n’avait pas connu deux «creux de vague» de trois buts en 10 matchs en février et au début du mois d’avril!

Caufield avec Danault 

Auteur d’un filet dans sept des huit derniers matchs, Toffoli tentera de poursuivre sur cette lancée, ce soir, à Ottawa. Il s’agit d’un premier de trois duels en Ontario pour le Canadien, qui disputera ses deux suivants à Toronto.

L’entraîneur-chef du Canadien n’a pas voulu s’avancer sur le retour possible des blessés au cours de ce voyage.

Ducharme s’est contenté d’affirmer que Carey Price rejoindrait l’équipe à Toronto.

Pour cette rencontre dans la capitale fédérale, Cole Caufield patrouillera le flanc droit, en compagnie de Phillip Danault et de Josh Anderson.

«Sur la route, ce n’est pas comme à domicile. Quand on n’a pas le contrôle des confrontations, j’aime bien qu’il soit avec deux vétérans», a expliqué Ducharme.

Quant à Jesperi Kotkaniemi, il reprendra son poste au centre, entouré d’Artturi Lehkonen et de Jake Evans.