Crédit : Photo AFP

NBA

«Je ne peux pas être en colère» - Nick Nurse

Publié | Mis à jour

Avec huit matchs à disputer cette saison, les Raptors de Toronto ne sont pas sur la bonne voie.

La troupe de l’entraîneur-chef Nick Nurse vient de subir trois revers consécutifs. Avant les affrontements de dimanche soir, elle accusait un retard de trois matchs sur les Wizards de Washington, détenteurs du 10e échelon de l'Association de l'Est, le dernier donnant accès au tournoi qualificatif pour les séries éliminatoires.

La plus récente défaite des Raptors a été encaissée samedi soir contre le Jazz de l’Utah, la meilleure formation de la NBA jusqu’à maintenant en 2020-2021. Malgré tout cela, Nurse s’est portée à la défense de ses athlètes.

«Il est très difficile de se sentir comblé présentement, mais ils [les joueurs] ont travaillé tellement fort sur le terrain», a exprimé Nurse lors de la conférence de presse suivant le revers de 106 à 102.

«Ils ont très bien joué. [...] Nous avons fait plusieurs bonnes choses. Il y a eu de belles performances individuelles. Écoutez, nous étions sur la route contre l’une des meilleures équipes de la ligue. Je sais qu’ils leur manquaient quelques gars, mais nous aussi. Nous avions la chance de l’emporter ce soir. Avec la façon dont nous jouons, je ne peux pas être en colère.»

Heureusement, Birch est là

Comme Nurse l’a souligné, il y a eu quelques bonnes performances individuelles contre le Jazz. C’est notamment le cas du Canadien Khem Birch, qui a récolté 17 points, 10 rebonds et six mentions d’aide.

Obtenu du Magic d’Orlando à la date limite des transactions, le natif de Montréal est probablement la meilleure chose qui est arrivée aux Raptors cette saison.

«Nous le débloquons un peu en lui donnant plus de liberté, ce qui lui permet d’être créatif, a analysé son coéquipier Fred VanVleet. Il joue avec énormément d’ardeur et il est génial pour nous. C’est une super acquisition.»

Avant de se joindre aux Raptors, Birch n’avait jamais inscrit plus de 13 points dans un match. Il a atteint ce plateau à six reprises depuis qu’il s’est joint à la formation torontoise.

Le joueur de centre pense que cela est dû à la liberté offensive que lui laisse Nurse.

«Honnêtement, je pensais que j’allais simplement protéger le panier, obtenir des rebonds et tout le reste, a dit Birch, en parlant des impressions qu’il a eues quand il a été échangé aux Raptors. Je ne m’attendais pas à avoir ce type de liberté. J’aurais pu imaginer l’avoir la saison prochaine ou quelque chose comme ça, mais pas maintenant.»

Parlant de la saison prochaine, l’athlète de 28 ans n’a pas encore d’attentes en vue de la campagne 2021-2022. Disons qu’avec ce qu’il montre depuis son arrivée dans le giron de l’équipe, les Raptors ne peuvent pas vraiment se permettre de le laisser filer.