Maple Leafs vs Canadiens

Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Cole Caufield: déjà le favori

Cole Caufield: déjà le favori

Renaud Lavoie

Publié 02 mai
Mis à jour 02 mai

Je me souviens très bien de ma première rencontre avec Cole Caufield. C’était le 21 juin 2019 au Rogers Arena à Vancouver. Les Canadiens venaient de le choisir au quinzième rang du repêchage et son sourire voulait tout dire. 

Pourtant Cole Caufield aurait pu être déçu d’être choisi si loin, alors que son agent Pat Brisson avait prévenu Marc Bergevin que son poulin ne serait pas disponible lorsque ce serait au tour des Canadiens de parler. 

Mais puisque le destin fait bien les choses, Shea Weber a monté au podium et c’est lui qui a annoncé le choix de son équipe. Cole Caufield s’est présenté devant moi pour sa première entrevue et automatiquement, le jeune américain a démontré tout son amour à sa nouvelle formation et son désir d’y évoluer le plus rapidement possible. Tout ça avec un large sourire et une humilité sans bornes. 

Un sourire contagieux 

Lors de son point de presse après la première ronde du repêchage, Marc Bergevin semblait très heureux d’avoir repêché Cole Caufield et savait qu’il allait devoir donner un peu de temps à son nouveau joueur avant qu’il atteigne la LNH. 

Physiquement il fallait que Caufield prenne de la masse musculaire et c’est pourquoi les deux années passées avec les Badgers du Wisconsin étaient primordiales pour son développement. L’avoir amené directement dans la LNH aurait été extrêmement difficile pour Caufield et les risques de blessures sérieuses auraient été très élevées. Bref, le directeur général des Canadiens a pris une sage décision.

On se retrouve presque deux ans plus tard, et voilà que Cole Caufield a marqué son premier but dans la LNH, à son quatrième match dans l’uniforme des Canadiens. Caufield fait tout très bien depuis son arrivée et ce qu’on remarque le plus, c’est que ses coéquipiers sont aussi tombés sous le charme.

Plusieurs ont pris le temps de le féliciter pour son premier but sur leurs comptes Twitter ou Instagram, un signe qu’ils apprécient le jeune homme qui ne joue pas à la grosse tête et qui respecte la hiérarchie dans sa nouvelle formation. C’est ça, Cole Caufield. Un athlète qui veut être parfait dans toutes les sphères de sa vie. Un très bel exemple et je suis convaincu qu’il deviendra un très bon leader pour les Canadiens avec les années.

Frolik joue bien 

Un joueur qui est dans l’ombre depuis le début de la saison est bien Michael Frolik. Assis dans les gradins samedi soir, j’ai été impressionné par sa vitesse d’exécution à plusieurs occasions face aux Sénateurs. La qualité de son jeu m'a aussi épaté. 

C’est un joueur qui ne tente pas de compliquer les choses et qui semble très à l’aise avec Eric Staal et Corey Perry.  

En passant les Canadiens ont une fiche de 4 victoires et 1 seul revers lorsqu’il est dans la formation.