Crédit : AFP

Séries de la LNH

Les Penguins : encore et toujours dans les séries

Publié | Mis à jour

Pour une 15e saison consécutive, les Penguins de Pittsburgh participeront au tournoi d’après-saison dans la Ligue nationale de hockey. Il s’agit de la plus longue séquence active en termes de participation aux séries éliminatoires dans les quatre grandes ligues de sports professionnels nord-américaines (LNH, MLB, NFL et NBA). Mais cet exploit est loin de contenter les Penguins.

«D’aucune manière nous ne sommes satisfaits, a lancé l’entraineur-chef Mike Sullivan jeudi, après la victoire de 5 à 4 en prolongation des siens contre les Capitals de Washington. 

Ce gain confirmait la place des Penguins en séries éliminatoires.

«Il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais nous allons prendre une grande respiration et apprécier le moment», avait ajouté Sullivan, dont les propos ont été rapportés par LNH.com.

Cette série est la plus longue dans la LNH depuis celle des Red Wings de Detroit, qui a pris fin en 2016. Les Wings avaient participé 25 années de suite aux séries éliminatoires.

Leadership 

Depuis le début de la belle séquence des Penguins, au cours de laquelle ils ont remporté trois fois la coupe Stanley, les attaquants Sidney Crosby et Evgeni Malkin et le défenseur Kristopher Letang sont les seuls qui font toujours partie de la formation.

«Quand tu es sur la glace avec Crosby, Malkin ou Letang, tu ne veux pas les laisser tomber, a dit le défenseur québécois Mike Matheson. Pas parce qu’ils vont se choquer après toi ou quelque chose comme ça. Ce ne sont pas ce genre de gars. Mais ils te font élever ton niveau de jeu pour que tu te rapproches de leur niveau. Je crois que leur leadership explique ça en grande partie.»

Pour sa part, le gardien Tristan Jarry ne peut s’empêcher de reconnaitre la grandeur de l’exploit des Penguins.

«C’est la 15e année consécutive qu’on fait les séries. Je crois que c’est un énorme accomplissement pour Pittsburgh. Ça en dit long sur la ville et sur les équipes qui ont été mises en place ici. Je crois que c’est formidable et c’est excitant pour nous de participer aux séries à nouveau. Maintenant, il faut juste essayer de se placer dans la meilleure position possible.»

Un premier pas 

Pour Jake Guentzel, aussi formidable soit-elle, cette qualification n’est que le point de départ. Une simple participation aux séries est loin de satisfaire l’attaquant américain.

«C’est ce que nous voulions au début de l’année, faire les séries. Notre section est très relevée et nous avons réussi à franchir le premier pas. Maintenant, nous devons continuer à travailler fort dans les cinq derniers matchs pour voir où nous pouvons finir au classement.»

Depuis leur dernière conquête de la coupe Stanley, en 2017, les Penguins n’ont remporté qu’une seule série.