Canadiens de Montréal

Résilience et caractère

Publié | Mis à jour

Encore une fois, le Canadien a dû trimer dur pour sortir de ce match dans les bottines du vainqueur. À l’instar de la veille, il a dû effacer un déficit de deux buts. Défi supplémentaire : il a seulement eu 15 minutes pour le faire.

Comme si la tâche n’était pas déjà suffisamment grande pour cette équipe qui n’avait pas été en mesure de remporter deux matchs de suite depuis un mois, il lui a fallu déjouer Filip Gustavsson à trois occasions pour niveler la marque.

Nick Suzuki croyait bien y être parvenu, mais les officiels, à la suggestion de D.J. Smith, ont convenu que Corey Perry avait nui au travail du gardien des Sénateurs. Un revers de fortune qui aurait pu porter un dur coup à une formation à la confiance fragile comme le Tricolore.

«Nous avions bon espoir de revenir de l’arrière. Tout au long du match, on a senti qu’on était dans le coup, a soutenu Suzuki. Ces derniers temps, on ne se laisse pas trop affecter. Sur le banc, la confiance est meilleure. Une attitude qui s’est transposée dans nos deux derniers matchs.»

Des propos qui ont rejoint ceux de Dominique Ducharme.

«Dans les aspects que l’on contrôle, il y a notre système, notre attitude et notre caractère. J’ai adoré notre week-end. On a été résilients. Il y a toujours des hauts et des bas, mais nos bas ont été moins bas», a indiqué l’entraîneur du Canadien.

Il serait un peu tiré par les cheveux d’attribuer ce nouvel état d’esprit à la présence de Cole Caufield, dont c’était le quatrième match. Toutefois, ses coéquipiers et son entraîneur soutiennent que son arrivée a changé l’ambiance dans le vestiaire. Comme une bonne nouvelle qui survient dans un moment difficile.

«C’est certain que c’est bon d’avoir un jeune comme lui qui arrive et qui a de l’énergie. Mais comme équipe, après être passés à travers notre crise d’identité, on comprend mieux ce que chacun doit faire. Ça fait deux matchs qu’on applique une recette qu’on doit garder de match en match», a souligné l’entraîneur-chef.

À deux points des Jets

Et comble de bonheur, Caufield a marqué le but gagnant en prolongation, créant une ambiance euphorique sur laquelle les hommes de Ducharme pourront surfer jusqu’à lundi.

«Je suis content pour le jeune. C’est spécial de marquer son premier but. De le faire en prolongation, ça l’est encore plus, s’est réjoui Ducharme. Je suis également content pour l’équipe. C’est une grosse victoire.»

Sans compter que chaque gain que le Canadien ajoute à son dossier lui permet de moins s’attarder aux Flames. Même qu’avec celui d’hier, il s’est approché à seulement deux points des Jets et du troisième rang de la division Nord. Ce qui aurait été difficilement envisageable il y a à peine une semaine.

«Nous avons notre sort entre nos mains. Les remontées d’hier (vendredi) et de ce soir (hier) démontrent que nous sommes prêts à faire tous les efforts qu’il faut pour demeurer les maîtres de notre destinée», a souligné Jeff Petry.

Point de presse de Jeff Petry:

Point de presse de Nick Suzuki:

Point de presse de Cole Caufield: