Hockey

Bob Hartley et l’Avangard champions de la KHL

Publié | Mis à jour

Donnant l’impression qu’il gagne partout où ce qu’il passe, l’entraîneur franco-ontarien Bob Hartley a soulevé la coupe Gagarine avec l’Avangard d’Omsk, mercredi à Moscou, à l’issue de la finale de la Ligue continentale de hockey (KHL).

Si certains partisans le voient déjà à la barre du Canadien de Montréal dans le futur, Hartley prendra assurément le temps de savourer ce triomphe en six matchs face au CSKA de Moscou avec ses joueurs, dont l’attaquant russe et ancien du Tricolore, Ilya Kovalchuk. 

Le gardien tchèque Simon Hrubec, élu joueur par excellence, a réussi un deuxième jeu blanc consécutif alors que l’Avangard a remporté le sixième match par le pointage de 1 à 0. Hrubec a totalisé cinq blanchissages durant les séries éliminatoires, présentant par ailleurs un dossier de 12-6 et une extraordinaire moyenne de buts alloués de 1,45.

Sergei Tolchinsky a par ailleurs été l’unique marqueur de l’affrontement de mercredi, touchant la cible tard en première période. Mentions honorables à l’attaquant Corbin Knight et aux défenseurs Ville Pokka et Damor Sharipzyanov qui ont été largement utilisés pendant cette rencontre.

Un impressionnant palmarès 

Hartley a décroché son premier titre de la KHL en carrière, lui qui avait aussi atteint la finale avec l’Avangard, en 2019, s’inclinant alors contre le CSKA. À propos de son impressionnant palmarès, rappelons que l’entraîneur avait gagné la coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado, en 2001, alors qu’il misait notamment sur le gardien Patrick Roy.

L’homme originaire de Hawkesbury, en Ontario, avait précédemment remporté la coupe Calder avec les Bears de Hershey, dans la Ligue américaine, au printemps 1997. Il a également gagné la coupe du Président, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, avec le Titan de Laval, en 1993.

Avec Omsk, Hartley a fait face à de l’adversité alors que le capitaine Alexei Emelin, un autre ancien du Canadien, a dû renoncer à la finale, ayant été hospitalisé pour des problèmes de foie nécessitant une transplantation.

-En plus de diriger l’Avalanche pendant quatre saisons et demie, Hartley a aussi été l’entraîneur-chef des Thrashers d’Atlanta et des Flames de Calgary dans la LNH. Il avait d’ailleurs obtenu le trophée Jack-Adams, à l’issue de la saison 2014-2015, alors qu’il était à la barre des Flames.