LHJMQ

Viljami Marjala propulse les Remparts

Publié | Mis à jour

Patrick Roy a travaillé fort pour attirer ses deux joueurs européens à Québec et il en a été récompensé, mardi. L’attaquant Viljami Marjala a récolté trois points, dont le but gagnant en prolongation, pour permettre aux Remparts de l’emporter 4 à 3 sur les Voltigeurs de Drummondville et ainsi prendre les devants 1-0 dans la série au meilleur de cinq.

Le numéro 18 des Diables rouges a profité d’un avantage numérique offert aux siens après que Conor Shorthall eut envoyé la rondelle dans les gradins pour tromper la vigilance de Francesco Lapenna, d’un tir précis.

«Dans les dernières [séances d'entraînement], il est vraiment passé à un autre niveau. Je le regardais aller dans les séances et sa protection de rondelle, sa façon de jouer, je sens qu’il est vraiment à l’aise avec [Nathan] Gaucher et [James] Malatesta. Les trois se trouvent bien sur la patinoire et sont régulièrement en bonne position. C’est sûr que c’est un gros morceau», a mentionné Roy après le match.

La transition en Amérique du Nord ne s’est toutefois pas faite sans heurts pour l’attaquant qui joue sur son année de 17 ans. «Je m’habitue à la grandeur de la place qui est différente de la Finlande, a-t-il admis. Je commence à me sentir plus confortable sur une petite patinoire.»

«Durant la quarantaine, j’ai travaillé très fort afin d’être prêt pour notre retour au jeu. Je sais que je dois encore travailler sur plusieurs aspects de mon jeu, mais je suis très heureux de la victoire et j’espère qu’on pourra gagner encore [mercredi soir].»

Sentiments partagés

La victoire en poche, Roy n’était toutefois pas totalement satisfait de ce qu’il a vu de sa formation mardi.

En première période, les Remparts ont semblé nerveux et désorganisés permettant aux Voltigeurs de prendre une avance de 2 à 0 après 20 minutes.

Ils ont toutefois comblé ce déficit en l’espace de 52 secondes en deuxième période, grâce à James Malatesta et Olivier Pouliot, avant qu’un cafouillage défensif ne permette à Drummondville de reprendre les devants.

Les Voltigeurs ont ensuite offert une chance en or aux Diables rouges de revenir de l’arrière lorsqu’Alexandre Lamarre a écopé d’une pénalité majeure de cinq minutes pour avoir frappé Peter Amanatidis à la tête. Québec en a profité pour créer l’égalité, mais Amanatidis n’est pas revenu dans la rencontre.

«J’ai des sentiments partagés. On va devoir être vraiment meilleurs en sortie de zone puisqu’on commet beaucoup trop de revirements à mon goût. Si on veut gagner cette série, on devra être loin supérieurs dans nos prises de décision», avouait Roy.

Hartley encouragé

Dans le camp adverse, l’entraîneur-chef Steve Hartley tirait du positif de la première rencontre en séries de sa jeune équipe, au sein de laquelle seul le capitaine Xavier Simoneau compte de l’expérience en éliminatoires.

«J’ai trouvé qu’on a été la meilleure équipe pendant 65 minutes. Ils ont été opportunistes et ont capitalisé sur leurs chances. Ils ont eu un cinq minutes en fin de deuxième période qui leur a permis d’aller chercher le but égalisateur, et ils ont fait de même en prolongation. C’est là que le match s’est joué.»

Par ailleurs, il n’y avait que deux entraîneurs derrière le banc des Remparts, mardi: Patrick Roy et Martin Laperrière.

L’adjoint Benoit Desrosiers a été retiré de façon préventive puisqu’il aurait été en contact, avant l’arrivée à Drummondville, avec une personne qui a récemment développé des symptômes grippaux.

Cette personne a été testée et Desrosiers devra attendre le résultat de ce test avant de connaître la suite des choses.