Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

La Coupe Memorial de retour dans la LHJMQ en 2022

Publié | Mis à jour

Le tournoi de la Coupe Memorial aura lieu sur le territoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en 2022 après deux ans d’annulation en raison de la pandémie de COVID-19.

C’est ce que le commissaire du circuit, Gilles Courteau, a indiqué lundi lors de son passage au balado «31 Thoughts» de la chaîne Sportsnet. Le tournoi canadien est tenu successivement dans chacune des trois ligues juniors du pays.

En 2020, l’événement devait se dérouler à Kelowna, où évoluent les Rockets au sein de la Ligue de l’Ouest (WHL), avant d’être annulé. Ainsi, la dernière édition a eu lieu à Halifax, en 2019.

«Ça va passer à notre ligue. On a offert cette année à Kelowna, pour voir s’ils avaient un intérêt, et ç’a été refusé. À ce moment, nous avons décidé de respecter la procédure de rotation et la tenue a été attribuée à l’OHL [la Ligue de l’Ontario], mais nous n’avons pas été capables d’avoir un tournoi cette année. Alors nous avons continué la rotation.»

Collaboration

Le commissaire est par ailleurs revenu sur le début de saison difficile, le premier match de la campagne ayant été à l’origine d’une éclosion de cas au sein de deux équipes.

Indiquant que plus de 7000 tests avaient été réalisés auprès des membres des équipes de son circuit, Courteau a expliqué que c’est une collaboration constante avec les autorités et la contribution de plusieurs dizaines de personnes aux protocoles qui avaient permis la tenue d’une saison et d’un tournoi éliminatoire.

«Je vais toujours me souvenir. Le premier match, le seul du premier soir, c’était entre l’Armada [de Blainville-Boisbriand] et le Phoenix de Sherbrooke. Et 48 heures après ce premier match, boum: les deux équipes ont été frappées de plusieurs cas positifs. Je me suis dit: "wow. Ça va être un bon test pour notre protocole de COVID-19."»

«Nous avons traversé tout ça et quelques semaines plus tard, nous avons eu une situation à Drummondville. Après ça, nous avons mis la section québécoise sur pause pour quelques semaines. Nous avons commencé à travailler avec la Santé publique québécoise pour voir s’il y avait une possibilité d’évoluer dans des environnements protégés. Ils ont dit oui et nous en avons eu une à Québec en novembre.»

Le scénario a finalement bien fonctionné, puisque la LHJMQ est la seule des trois ligues canadiennes à tenir des séries éliminatoires.