Canadiens de Montréal

Les Canadiens battent enfin les Flames

Publié | Mis à jour

Un grand sage a déjà dit qu’une victoire, c’est une victoire. Mais il y a des victoires plus importantes que d’autres. Ce gain de 2 à 1 contre les Flames n’avait rien d’extraordinaire, mais il appartient à la catégorie des grosses victoires.

Pour les débuts de Cole Caufield dans la LNH, le Canadien a réalisé sa principale mission en coupant l’élan de Calgary, qui avait l’occasion de s’approcher à seulement deux points du quatrième rang dans la division canadienne.

• À lire aussi: «Price et Weber n’aident pas sa cause»

• À lire aussi: Plaidoyer pour la fin du statut de joueur exceptionnel

 

«Oui, c’est gros, a noté le capitaine Shea Weber. Nous n’avons pas eu beaucoup de succès contre les Flames dans les dernières semaines. Il y a encore un long chemin à parcourir, mais ça nous permet de souffler un peu. C’est un pas dans la bonne direction. Nous avions besoin de ce gain sur la route. Mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir.»

Au classement, le CH (21-17-9) a maintenant 51 points, soit six de plus que les Flames (21-24-3).

Comme Jeff Petry l’avait dit après le revers de 5 à 2 de samedi soir à Calgary, le Tricolore avait encore son destin entre ses mains. Mais pour mieux contrôler sa destinée, la victoire devenait cruciale après deux défaites d’affilée contre la bande à Darryl Sutter. Pour une fois, le Tricolore n’a pas déçu en calmant la tempête avec un triomphe important.

Un sourire contagieux

Au son de la sirène, il y avait une belle image. Tyler Toffoli, l’auteur du filet gagnant, a serré dans ses bras Caufield, qui marquera sa part de buts dans le futur.

Le nouveau numéro 22 avait un immense sourire dans le visage après son premier match dans l’uniforme du Canadien.

«C’est un jour spécial pour moi, a raconté Caufield, 20 ans. J’étais heureux de jouer mon premier match. Il y avait un peu de nervosité au départ, mais c’était très agréable et surtout une grosse victoire.»

«Cole a bien joué, il ne semblait pas nerveux, a renchéri Weber. J’ai aimé son jeu sur les rampes contre une équipe avec une bonne pression. Il a aussi généré des chances de marquer.»

Avec Tatar et Danault

À ses premiers pas avec le Canadien, Caufield a apporté une belle énergie, décochant quatre tirs en direction de Jacob Markstrom. Il a aussi suivi le rythme à l’aile droite du premier trio aux côtés de Phillip Danault et de Tomas Tatar. S’il est reconnu pour ses qualités de marqueur, le choix de premier tour en 2019 s’est bien débrouillé sur le plan défensif, faisant plusieurs présences contre le trio de Sean Monahan, Johnny Gaudreau et Andrew Mangiapane.

«J’ai trouvé ça génial quand j’ai appris de la bouche du coach que j’étais pour jouer avec eux [Danault et Tatar], a expliqué Caufield. Ils sont deux très bons joueurs, j’ai eu la chance de les regarder attentivement au cours des derniers jours. Nous avions une bonne communication. Ils restaient positifs et ils m’ont dit d’avoir du plaisir.»

Si Toffoli a inscrit son 25e but de l’année après une très belle passe de Joel Armia, Weber a marqué son sixième filet de l’année lors d’un cinq contre trois en première période. C’était le premier but de la saison du Tricolore cette année en situation de cinq contre trois.

Ce qu’on a remarqué...

Saison terminée pour Hanifin

Les Flames ont perdu un élément clé de leur brigade de défenseurs. Blessé à une épaule, Noah Hanifin aura besoin de passer sous le bistouri. Il ne reviendra pas au jeu cette saison. « C’était mieux pour lui de s’en occuper maintenant et de revenir en parfaite santé l’an prochain », a dit Darryl Sutter avant le match. Avec la perte de Hanifin, les Flames ont réintégré Nikita Nesterov à leur formation. Nesterov avait brièvement joué pour le CH lors de la saison 2016-2017 avant de partir pour trois campagnes avec le CSKA de Moscou.

Retour à 12-6

Dominique Ducharme voulait miser sur une formation traditionnelle de 12 attaquants et six défenseurs. Pour y arriver, le CH n’avait pas le choix de sacrifier un défenseur. Et Alexander Romanov représentait l’unique option. Il pouvait retourner sur l’escouade des réservistes puisqu’il y figurait à la date limite des transactions. De cette façon, c’était possible d’ajouter un 12e attaquant avec Caufield. Sur le plan hockey, Romanov ne méritait pas de perdre sa place. Le Russe est bien plus stable dans son propre territoire qu’Erik Gustafsson.

Staal se rachète

Eric Staal devait stabiliser la position de centre grâce à son expérience. Mais à 36 ans, il manque de rapidité. Dans les dernières secondes du match, il a fait basculer un autre duel décevant en une bonne partie avec de gros jeux dans son territoire pour contrer les Flames.

Caufield passe le test

Cole Caufield a brisé la glace. Pratiquement un mois jour pour jour (27 avril) après avoir paraphé un contrat de recrue de trois ans avec le Canadien, l’ailier droit a joué sa première rencontre dans la LNH. Avant d’affronter les Flames, le gagnant du trophée Hobey-Baker, dans la NCAA, avait une minuscule expérience de deux matchs avec le Rocket de Laval, avec qui il avait amassé quatre points (3 buts, 1 passe).

«La rapidité du jeu représente un changement. J’avais eu le temps de m’y adapter un peu en participant à des entraînements et en regardant des matchs des gradins. Si j’ai des chances de décocher un tir, je n’hésite pas. J’ai eu quelques occasions contre les Flames.» – Cole Caufield

Tyler Toffoli a déjà marqué 31 buts en 2015-2016 avec les Kings de Los Angeles. En inscrivant son 25e filet contre les Flames, l’Ontarien a réalisé son deuxième plus haut total depuis ses débuts dans la LNH en 2012-2013.

«Quand j’aborde une nouvelle saison, je n’ai jamais un chiffre en tête. J’ai confiance. Je mentirais si je disais que je n’ai jamais de chance. C’est un parcours qui est assez cool pour moi. Mais l’année n’est pas terminée, c’est encore serré au classement et nous aurons besoin de gagner nos matchs.» – Tyler Toffoli

Shea Weber a ressorti son bazooka. Le capitaine a marqué un premier but depuis le 10 mars contre les Canucks à Vancouver en décochant une puissante frappe lors d’un cinq contre trois. Avec ce but, il a freiné une série noire de 21 matchs sans but. Après la partie, Weber a parlé de l’équipe et de la victoire des siens.

«Nous avons marqué un but important en supériorité numérique. Nous nous sommes battus. Ce n’était pas beau, c’était une victoire à l’arraché. Nous avons respecté le plan de match malgré une deuxième période assez difficile.» – Shea Weber

_______________________

TROISIÈME PÉRIODE 

11:41 - Tyler Toffoli est chassé pour avoir fait trébucher Elias Lindholm.

07:43 - Mark Giordano est puni pour avoir accroché Jeff Petry.

00:00 - Début du troisième engagement.

DEUXIÈME PÉRIODE 

19:17 - Ben Chiarot est chassé pour avoir retenu Elias Lindholm.

18:05 - BUT! Tyler Toffoli inscrit son 25e but de la campagne alors qu'il y a confusion devant le filet des Flames.

00:00 - Début du deuxième tiers.

PREMIÈRE PÉRIODE                    

12:17 - BUT! Elias Lindholm crée l'égalité avec un tir des poignets précis en avantage numérique.

11:17 - Corey Perry est puni pour bâton élevé à l'endroit de Rasmus Andersson.

09:59 - BUT! Shea Weber donne les devants aux Canadiens avec un puissant lancer frappé en double supériorité numérique.

09:23 - Mark Giordano est chassé pour avoir fait trébucher Nick Suzuki.

08:44 - Derek Ryan est puni pour avoir fait trébucher Jake Evans.

00:00 - Début de la rencontre.