JiC

«Je ne vois pas ce qui peut nous arrêter»

Publié | Mis à jour

Les Islanders de New York représentent l'une des bonnes équipes dans la LNH cette saison et deux Québécois contribuent largement aux succès de cette formation.

Jean-Gabriel Pageau et Anthony Beauvillier en ont fait la preuve, mardi, alors que le duo s'est chargé des Rangers en inscrivant un impressionnant total de six points. 

Pageau a tenu à louanger Beauvillier, qui a récolté quatre de ces points, lors d'une entrevue avec Jean-Charles Lajoie, mercredi. 

«Il était partout sur la glace hier. C'est un joueur assez exceptionnel. De voir la maturité qu'il a à son âge et de jouer avec un joueur comme ça, ça rend juste les choses plus faciles pour moi. C'est quelqu'un avec qui j'ai une belle chimie hors de la glace et ça commence à s'installer sur la patinoire.»

L'ancien des Sénateurs a la confiance de son entraîneur, Barry Trotz, lors des situations critiques et c'est un rôle qui lui convient à merveille.

«C'est un entraîneur qui est capable de garder son sang-froid. Il me donne la chance d'aller prendre les mises en jeu importantes. C'est quelque chose que j'apprécie. Il a vraiment une bonne idée de quel joueur mettre dans telle situation et il gère vraiment bien son banc.»

Lors de la date limites des transactions, les Islanders ont été actifs en faisant l'acquisition de Kyle Palmieri et Travis Zajac. Si les deux anciens des Devils connaissent des débuts timides avec leur nouvelle équipe, Pageau croit qu'ils seront d'une grande aide pour les séries éliminatoires.

«On a vu, lors du dernier match, l'impact qu'ils peuvent avoir. Je suis passé par là la saison dernière, il y a toujours une période d'ajustement lorsque tu arrives dans une nouvelle équipe. Je pense vraiment qu'ils ont compris le système maintenant. Ils ont beaucoup d'expérience et ils n'apportent que des bonnes choses à l'équipe. Tout le monde était content qu'on aille les chercher.»

En ce qui concerne les chances de voir son équipe se rendre jusqu'au bout, le Québécois soutient que les Islanders feront tout ce qu'ils peuvent pour y arriver.

«Les gars ont faim et en veulent plus. Je ne vois pas ce qui peut nous arrêter. Si on donne tout ce qu'on a, on n'aura aucun regret après.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.