Crédit : AFP

François Paquet

Des sentiments partagés envers Pujols

Des sentiments partagés envers Pujols

François Paquet

Publié 19 avril
Mis à jour 19 avril

Il y a deux raisons pourquoi j’ai toujours eu des sentiments partagés envers Albert Pujols et je vous explique: 

La première raison est assez évidente, puisque je suis un partisan des Cubs depuis le départ des Expos. Et il n’y a pas d’amour entre les Cubs de Chicago et les Cardinals de Saint-Louis, là où Pujols a évolué pendant 11 saisons.

La deuxième raison remonte à 2012. Nous sommes à la fin mai alors que la saison de la Ligue Can Am s’amorce et que je travaille comme descripteur pour les Capitales de Québec. Dans le cadre de mon autre travail, je devais réaliser un reportage sur Albert Pujols et son nouveau contrat avec les Angels. J’ai alors décidé de faire le tour du vestiaire et de parler à quelques joueurs et entraîneurs qui ont peut-être déjà affronté Pujols, puisque dans le monde du baseball, presque tout le monde se connaît.

Je parle donc à trois personnes, deux entraîneurs et un joueur d’expérience, et les réponses sont à peu près identiques.

- Moi: «Que penses-tu du nouveau contrat d’Albert Pujols?» 

- Joueur: «Pujols est un excellent joueur de baseball, mais tu ne peux pas lui donner un contrat de 10 ans et 240 millions.»

- Moi: «Il a 32 ans, tu penses que c’est beaucoup trop long?»

- Joueur: «C’est ça le problème, il n’a pas 32 ans...»

Les trois personnes en question me racontent donc qu’ils ont déjà affronté Pujols lors de son court passage dans les ligues mineures. Ça se passait en l’an 2000, alors que Pujols avait joué au niveau A et A+ avant d’être promu au niveau AAA. Pujols n’a jamais joué au niveau AA et a fait le saut dans les majeures à temps plein en 2001. Originaire de la République dominicaine, Pujols a quand même été repêché puisqu’il était venu parfaire son baseball aux États-Unis.

Selon les chiffres officiels, lorsque Pujols s’est promené à travers ces trois niveaux des mineurs, il devait être âgé de 20 ans. Mais, en raison de sa stature et surtout de sa très forte pilosité, plusieurs joueurs et entraîneurs adverses pensaient qu’il était trois ou quatre ans plus âgé. Vrai ou pas, c’est une légende urbaine qui n’a jamais été confirmée, mais qui faisait jaser dans les vestiaires du baseball mineur au début des années 2000.

Évidemment, tout ça reste dans la catégorie des mythes et rumeurs. Mais si Pujols a réellement menti sur son âge, a-t-il triché? Oui et non! Certains joueurs non éligibles au repêchage ont trafiqué leur âge au fil des ans. Une équipe va donner un joli boni à un jeune prodige de 20 ans, mais pas de 25. Et quelques-uns se sont fait prendre à travers les années, dont le joueur d’arrêt-court Miguel Tejada et le lanceur Fausto Carmona, qui s’appelait en réalité Roberto Hernandez, pour ne nommer que ceux-là.

Il est possible que Pujols ait trafiqué son âge en République dominicaine avant de s’amener aux États-Unis en 1996, avec une partie de sa famille. C’était chose courante à une certaine époque. Mais, si c’est le cas, ce sont les Angels qui auront été les grands perdants, s’ils ont vraiment consenti un contrat de 10 ans à un gars de 35-36 ans. Je me rappelle que mes interlocuteurs m’avaient tous mentionné que les dernières années de son contrat allaient être difficiles et ce fût vraiment le cas, surtout en raison de blessures au bas du corps, qui l’avaient fait passer de porteur de piano à un déménagement complet.

Il sera intéressant de suivre le dossier, parce que depuis quelques semaines, des personnes ont commencé à en parler publiquement, dont quelques anciens hauts placés du baseball majeur, en mentionnant que c’était un secret de polichinelle dans les vestiaires. Je vous invite donc à fouiller sur Internet pour trouver toutes sortes d’explications et d’hypothèses, sur l’âge véritable de Pujols et de forger votre propre opinion.

Direction Cooperstown 

Mais, au-delà des soupçons, Albert Pujols va accrocher ses crampons à la fin de la saison, après 21 campagnes dans les majeures. Le frappeur de choix des Angels n’aura probablement pas beaucoup de temps à son dernier tour de piste, avec l’émergence de quelques jeunes joueurs et le fait que Shohei Ohtani est en santé et qu’il sera régulièrement le frappeur de choix de Joe Maddon. 

On a beau croire ou non aux rumeurs sur l’âge de Pujols, mais ça ne changera en rien les chiffres qu’il a mis au tableau. Pujols est cinquième dans l’histoire avec 663 circuits, mais ne devrait pas bouger puisqu’il est à 33 circuits d’Alex Rodriguez et du quatrième rang. Il se retrouve au troisième rang dans l’histoire pour les points produits derrière Hank Aaron et Babe Ruth et en plus, le gros numéro 5 des Angels et des Cardinals a déjà atteint le chiffre magique des 3000 coups sûrs. Donc vous comprendrez que la prochaine destination de Monsieur Pujols est le Temple de la Renommée à Cooperstown, et ce, dès sa première année d’admissibilité. 

Donc, si Pujols avouait un jour la vérité sur son âge, ça ne changerait pas grand-chose à sa réputation. Parce que contrairement à quelques gros noms du début des années 2000, le nom d’Albert Pujols n’a jamais vraiment été associé aux stéroïdes et au dopage, comme ça été le cas pour Bonds, Clemens, Schilling et compagnie. Pujols, lui, a connu une carrière presque sans tache sur le terrain et hors du terrain.

Alors, espérons que pour sa tournée d’adieu, Pujols pourra obtenir son lot d’apparitions au bâton et maintenir un niveau de jeu intéressant. Et surtout, souhaitons que les choses reviennent à la normale et que les partisans de baseball, des Angels, des Cards et de Pujols pourront revenir dans les estrades d’ici la fin de la saison et applaudir une dernière fois, le Roi Albert.