Flames vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Les Flames feront-ils mieux que le CH?

Publié | Mis à jour

Tout comme le Canadien de Montréal qu’ils tentent de rattraper, les Flames de Calgary éprouvent des ennuis contre les Sénateurs d’Ottawa cette saison et ils leur accordent tout le crédit qu’ils méritent.

Accueillant les hommes de l’entraîneur-chef D.J. Smith lundi soir, la formation albertaine a gagné seulement deux de ses sept parties face à ses rivaux de la capitale canadienne; c’est donc encore moins bon que les trois gains en huit sorties du Tricolore contre les «Sens». Aussi, les Flames ont peiné à marquer dans certaines rencontres, car dans quatre de leurs cinq échecs aux mains d’Ottawa, ils ont été limités à un filet. 

L’attaquant Matthew Tkachuk est d’ailleurs bien placé pour parler de l’ennemi, puisque son frère Brady évolue dans le clan opposé et constitue une source d’inspiration pour ses coéquipiers. Les clubs souhaitant vaincre les Sénateurs ont intérêt à garder la pédale au plancher.

«C’est une bonne formation qui travaille extrêmement fort et qui est dure à affronter, a-t-il admis en point de presse, dimanche. On les a vus seulement deux fois à la maison – une victoire et une défaite en fusillade – et ils avaient gagné en revenant de l’arrière en troisième période. On aurait dû l’emporter en temps réglementaire. Maintenant, il faudra profiter de l’avantage de la glace.»

«Effectivement, c’est un groupe acharné misant sur une bonne structure de jeu, a ajouté le défenseur Rasmus Andersson. Ses joueurs ne vous permettent pas d’aller vers leur filet trop souvent. Pour nous, les arrières, il est difficile de décocher des tirs de la pointe en direction de leur cage. [...] En plus de bien travailler, ils ont des gars jeunes et talentueux.»

Que faut-il faire pour faire tourner le vent de côté?

«On doit essayer d’aller au filet plus fréquemment et profiter davantage des occasions de compter», a simplement dit Andersson.

Loin d’être assommés 

Même s’ils ont échappé un match important face au Canadien, vendredi, les Flames n’ont pas abandonné, loin de là. Ils croient pouvoir ajouter des points à leur fiche en offrant le même genre de performance que celles des deux rencontres au Centre Bell la semaine passée.

«Dans la dernière partie, on aurait dû obtenir un meilleur résultat, a souligné Tkachuk en évoquant la défaite de 2 à 1 des siens. À cause de quelques mauvais bonds ici et là, on a échappé des matchs serrés. [...] Mais bon, on s’est donné une chance de gagner chaque soir.»

«Notre noyau défensif a bien fait au cours des quatre derniers matchs et a aussi créé de l’offensive, a renchéri Andersson. Selon moi, on a tous bien joué, les six gars. Il faut juste continuer de bien jouer en zone défensive et refiler la rondelle aux joueurs d’avant pour les aider à se diriger en attaque.»

Après la visite des Sénateurs, Calgary accueillera le Canadien pour trois duels, vendredi, samedi et le lundi 26 avril.