Crédit : AFP

MLS

Le Galaxy remporte un duel des plus enlevants

Publié | Mis à jour

Un doublé de Javier Hernandez, alias «Chicharito», en seconde demie a permis au Galaxy de Los Angeles de revenir de l’arrière pour finalement s’imposer 3 à 2 contre l’Inter Miami CF, dimanche, à Fort Lauderdale.

C’est toutefois Sacha Kljestan qui a tranché le débat avec moins d’une dizaine de minutes à écouler avant les arrêts de jeu. Il a décoché un faible tir provenant du haut de la surface de réparation, frappe sur laquelle le gardien John McCarthy n’a même pas réagi.

Avec un retard de 1 à 0, «Chicharito» a créé l’égalité à l’aide d’un tir d’un angle fermé qui est passé entre les jambes du gardien. D’ailleurs, McCarthy a connu un match très difficile, paraissant également mal sur le deuxième but de Hernandez. Ce dernier a récupéré un ballon libre après que le porte-couleurs de Miami eut été incapable de capter une frappe aérienne en apparence banale.

Robbie Robinson, durant le temps ajouté de la demie initiale, et Gonzalo Higuian sur un tir de punition à la 68e minute ont trompé la vigilance de Jonathan Bond pour les perdants.

Pas de maître entre l’Union et le Crew

Un peu plus tard en journée au Mapfre Stadium, l’Union de Philadelphie et le Crew de Columbus se sont livré un match nul de 0 à 0.

Les deux formations ont obtenu de bonnes chances de marquer, mais elles se sont butées à au gardien adverse ou au poteau.

Quelques instants après la demi-heure de jeu, les champions en titre de la MLS pensaient bien avoir obtenu un tir de pénalité, à la suite d’une faute du défenseur Jakob Glesnes dans la surface de réparation. L’arbitre est toutefois allé à la reprise vidéo et est finalement revenu sur sa décision, car la faute est survenue à l’extérieur de la boîte.

La meilleure chance de l’Union est venue du pied d’Alejandro Bedoya. À la 64e minute, le capitaine de la formation de la Pennsylvanie a battu le gardien adverse, mais sa frappe a terminé sa course sur la barre horizontale.

Devant les cages, Eloy Room (Crew) a réalisé cinq arrêts, tandis que Andre Blake en a fait six.