Crédit : PHOTO COURTOISIE

Tennis

Leylah Annie Fernandez propulse le Canada

Agence QMI

Publié | Mis à jour

La ténacité de la joueuse de tennis québécoise Leylah Annie Fernandez lui a encore une fois offert une victoire, samedi à Kraljevo, pour permettre au Canada de remporter la rencontre de barrage contre la Serbie à la Coupe Billie Jean King, autrefois connue sous le nom de Fed Cup.

En s’imposant face à la Serbe Nina Stojanovic en trois manches de 3-6, 6-3 et 6-4, Fernandez a offert une avance insurmontable (3-0) au Canada.

La Québécoise 18 ans, qui pointe au 72e rang mondial, avait vaincu Olga Danilovic, 162e, vendredi, en lever de rideau. Peu après, la Britanno-Colombienne Rebecca Marino, 230e au monde, avait remporté son match de simple contre Stojanovic, 87e.

Fernandez a eu besoin de six balles de match, samedi, pour clore le débat face à Stojanovic.

«Je suis vraiment très fière d’avoir réussi à surmonter ma nervosité, a commenté Fernandez», dont les propos ont été relayés par Tennis Canada.

«Je savais que ça n’allait pas être facile. La façon dont elle a joué dans la première manche, et pendant tout le match, a prouvé à quel point elle est bonne. Aujourd’hui (samedi), j’ai essayé de me battre contre tout, l’équipe serbe, mes émotions, et je suis très heureuse d’avoir pu m’en sortir à la troisième manche, surtout après avoir raté autant de balles de match.»

La cerise sur le gâteau

Dans le dernier match de cette rencontre de barrage, disputée à l’intérieur sur surface dure, Marino et l’Ontarienne Carol Zhao ont disposé d’Ivana Jorovic et d’Aleksandra Krunic par la marque de 6-7(4), 6-3 et 10-0.

«Je suis extrêmement heureuse de terminer la rencontre par une victoire en double, a mentionné Marino. C’était vraiment plaisant de jouer avec Carol et je me suis beaucoup amusée. Obtenir le balayage a été la cerise sur le gâteau.»

Capitaine de l’équipe canadienne, Heidi El-Tabakh s’est aussi réjouie, mais a tenu à souligner que le score final n’est pas représentatif de la forte opposition reçue.

«Malgré le pointage de 4-0, c’était beaucoup plus serré que ça, a indiqué El-Tabakh. Nous menions 2-0 après deux gros matchs hier (vendredi), et aujourd’hui (samedi), le duel de Leylah était décisif. À mon avis, ç'aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre, c’était donc une bataille jusqu’à la toute fin.»

Cette victoire face à la Serbie permet donc aux Canadiennes de participer aux épreuves de qualifications pour les Finales de la Coupe Billie Jean King de 2022.