Crédit : AFP

Golf

Hideki Matsuyama remporte le Tournoi des Maîtres

Publié | Mis à jour

En remportant le Tournoi des Maîtres, dimanche, Hideki Matsuyama a marqué l’histoire du Japon. Il devient le premier golfeur de l’histoire du pays du Soleil-Levant à remporter un titre majeur. Un exploit qui le fait passer du statut de rockstar à celui d’empereur.

De glace en ronde finale sur le parcours de l’Augusta National, l’athlète de 29 ans n’a jamais paniqué. Et ce, même s’il a débuté plutôt nerveusement et commis une terrible gaffe au 15e fanion, lieu de plusieurs déconfitures dans l’histoire..  

Le poids d’un peuple

Le genre d’erreur qui aurait pu jeter à la corbeille des années de travail en vivant de l’espoir d’un jour savourer un grand sacre. Mais Matsuyama a résisté. Il n’a pas paniqué et il a terminé en maître au sommet du grand tableau principal à -10 grâce à une dernière ronde de 73 (+1).

Portant le poids d’une nation sur ses épaules depuis des années malgré son jeune âge, le talentueux golfeur n’a jamais croulé sous la pression.

«Je croyais surtout ressentir le stress sur le neuf de retour, mais il a commencé dès le début. Il s’est envolé après mon dernier roulé», a-t-il fait savoir.

Matsuyama ne repart pas d’Augusta en champion pour la première fois. En 2011, il avait remporté la Silver Cup, remise au meilleur golfeur amateur du Masters. Il avait alors terminé au 27e rang. Dix ans plus tard, il repart avec le fameux veston vert. La pièce de collection signifiant l’excellence, le prestige et la perfection.

Sur une mauvaise séquence

Bien malin celui qui aurait pu prédire une victoire du Japonais à Augusta puisqu’il traversait une vilaine séquence. Depuis le début de la saison 2021 du circuit de la PGA, il ne comptait qu’un seul top 10 à ses 16 sorties.

De plus, il était tombé trois fois sous le couperet, entre autres lors du Championnat des joueurs à Sawgrass, il y a un mois.

«Je ne jouais pas très bien depuis quelque temps. Je ne m’étais pas mis dans une lutte pour gagner un tournoi. Je n’avais donc aucune attente en arrivant à Augusta, a souligné celui qui figure au 25e rang du classement mondial.

«Mercredi dernier, j’ai trouvé une inspiration dans mon élan, a-t-il ajouté. Elle m’a donné la confiance nécessaire et j’ai bien entamé le tournoi.»

En effet, il a signé une carte initiale de 69 (-3). Celle qui l’a propulsé au sommet du tableau, c’est celle de samedi. Un retentissant 65 (-7) qui lui octroyait une avance de quatre coups sur ses rivaux.

Grande signification

Comme les Jeux olympiques seront disputés à Tokyo cet été, cette victoire est énorme au Japon. Le tournoi de golf y sera étroitement suivi, comme ce fut le cas à Rio en 2016.

Nul doute, Matsuyama représente un espoir de médaille chez lui avec ce premier sacre majeur.

«Je serai considéré comme un pionnier dans mon sport. J’espère que mes compatriotes vont me suivre et que cette victoire créera un engouement pour le sport.»

Son compagnon de jeu lors des deux rondes finales, Xander Schauffele, qui était aussi son principal rival, a très bien senti la pression qu’il avait sur ses épaules.

De plus, manifestant ses racines japonaises, il a partagé quelques mots nippons sur le parcours.

Matsuyama est étroitement épié par les médias asiatiques posant sans cesse des questions sur ses habiletés tout en cherchant à savoir quand il savourerait enfin son moment de gloire.

«Personne ne voulait vraiment en parler avec la troupe qui le suivait depuis des années. En observant ce qu’il a accompli dans sa carrière, nous savons qu’il est un golfeur appartenant à l’élite mondiale, a louangé Schauffele à propos de celui comptant cinq victoires sur le circuit de la PGA. C’est très difficile de subir tout ça. Il a été capable de le faire et il est devenu le premier dans son pays à accomplir l’exploit. Chapeau.»

Deux Japonais ont donc marqué le programme 2021 du Masters. Il y a 10 jours, Tsubasa Kajitani a remporté le Championnat amateur féminin de l’Augusta National.

En vertu d’une carte finale de 74 (+2), le Canadien Corey Conners a terminé au 8e échelon avec son dossier de -4. Mackenzie Hughes a pris le 40e rang.