Crédit : AFP

Formule E

Vergne ouvre son compteur à Rome

Publié | Mis à jour

Le Français Jean-Eric Vergne (DS-Techeetah), double champion FIA de Formule Electrique, a remporté samedi le E-Prix de Rome, devant les deux Jaguar du Britannique Sam Bird et du Néo-Zélandais Mitch Evans.

C'est la première victoire de Vergne cette saison, après deux courses frustrantes disputées en nocturne à Diriyah (Arabie Saoudite), en février. Et sa 10e victoire en FE, soit autant que Di Grassi et Bird, les deux autres ténors de la discipline.

«JEV» a bien profité d'une panne brutale du Brésilien Lucas Di Grassi dans son Audi, à deux tours de la fin, suivi d'un gros accrochage entre les deux Mercedes EQ du Belge Stoffel Vandoorne, parti en pole position, et du Néerlandais Nyck de Vries, qui avait remporté la manche d'ouverture à Diriyah.

Bird prend la tête du championnat du monde, car il avait gagné la deuxième course disputée à Diriyah. Il a quitté cet hiver son écurie historique, Virgin, pour rejoindre les rangs de Jaguar et s'affiche déjà comme l'un des principaux candidats au titre.

Parti de la cinquième place sur la grille, Vergne peut être très content de sa journée qui avait très mal commencé par un gros accident lors des essais libres du matin. 

Ses mécaniciens ont fait un travail de titans pour, en quelques heures, reconstruire sa voiture, la nouvelle DS E-Tense FE21, qui faisait sa première sortie en compétition à Rome.