Crédit : Photo d'archives, AFP

Olympiques

Pas de sports électroniques aux Olympiques, réclament d’anciens athlètes

Publié | Mis à jour

Un front commun de 15 athlètes canadiens a demandé au Comité international olympique (CIO) de ne pas introduire les sports électroniques lors des prochains Jeux. 

«C’est quand même une tendance qui est assez inquiétante, surtout quand on voit que les commanditaires majeurs du CIO sont rendus souvent des compagnies de jeux électroniques», s’est inquiété Charlie Bilodeau, patineur artistique à la retraite, en entrevue avec Pierre Nantel à QUB radio, jeudi matin.  

  • Écoutez l'entrevue de Charlie Bilodeau avec Pierre Nantel à QUB radio:   

Dans une lettre ouverte appuyée par des experts en santé, le groupe a rappelé que le «loisir» des sports électronique «possède déjà une diffusion exceptionnelle à travers le monde». Les eSports ont déjà été présentés lors des Jeux asiatiques de 2018 et ceux d’Asie du Sud-Est en 2019.

«Je trouve ça encore plus inquiétant quand on voit qu’il y a de plus en plus de jeunes à travers les statistiques qui sont sédentaires et une grande partie de leur temps est passé devant des écrans où à être assis à faire des jeux électroniques», a insisté Charlie Bilodeau, qui a cosigné la lettre aux côtés d’Alex et Pierre Harvey, Marianne St-Gelais et Kim St-Pierre, notamment.