Crédit : AFP

Europe

Zlatan et Milan contraints au nul

Publié | Mis à jour

Milan, peu inspiré, a dû se contenter d'un point à San Siro contre la Sampdoria (1-1) samedi en ouverture de la 29e journée de la Serie A, avec une égalisation arrachée en fin de match contre des Génois réduits à dix.

Ce nul des Rossoneri (deuxièmes du championnat), peu souverains sur leur pelouse depuis le début de l'année 2021, fait l'affaire de l'Inter Milan: le leader peut porter son avance à huit points en cas de succès en soirée à Bologne. 

La Sampdoria, beaucoup plus en jambes pour cette reprise après la trêve internationale, a ouvert la marque en profitant d'une énorme bourde défensive de Theo Hernandez: une passe plein axe totalement ratée du latéral français a profité au rusé Fabio Quagliarella, 38 ans, qui, sans se poser de question, a trompé Gianluigi Donnarumma d'un lob (57e). 

Il s'agit du 174e but du meilleur buteur en activité de la Serie A, devant Ciro Immobile et Zlatan Ibrahimovic. 

Milan, assez logiquement mené après avoir déjà subi en début de match, n'a ensuite pas su profiter de son avantage numérique, après l'exclusion du milieu "blucerchiato" Adrien Silva pour un second avertissement (59e). 

Zlatan Ibrahimovic n'a pas pesé devant le but, Ante Rebic a manqué de puissance (82e), Hakan Calhanoglu a trouvé les gants du gardien (88e) et Franck Kessié le poteau (90e+3). 

Heureusement pour les Rossoneri, Jens Petter Hauge n'a lui pas manqué la cible dans cette fin de match à sens unique (87e). Le Norvégien évite ainsi le pire au dauphin, très friable depuis trois mois à domicile avec seulement deux victoires en huit matches (pour deux nuls et quatre défaites). 

Un rythme qui fait peser une menace sur l'objectif N.1 de la saison: la qualification en Ligue des champions, qui semblait pourtant assurée fin janvier quand Milan avait été sacré champion d'hiver. 

La Fiorentina sauve un point malgré l'exclusion de Ribéry

La Fiorentina, réduite à dix pendant quarante minutes après l'exclusion de Franck Ribéry, a malgré tout sauvé un point sur le terrain du Genoa (1-1) pour le retour sur le banc de Giuseppe Iachini, rappelé après la démission surprise de Cesare Prandelli. 

Le Français, coupable d'une intervention dangereuse sur le défenseur Davide Zappacosta, a écopé d'un carton rouge direct (52e), sortant la tête basse non sans s'être excusé auprès de son adversaire, à l'occasion de cette rencontre de la 29e journée du Championnat d'Italie.

"Les gars, je suis désolé de vous avoir laissés seuls, je ne voulais pas faire mal et je me suis déjà excusé", a écrit Ribéry sur Instagram après le match. "Vous avez combattu jusqu'au bout et vous avez été très bons, continuons comme ça", a ajouté le Français, en fin de contrat en juin avec la Fiorentina, qui va fêter ses 38 ans dans quelques jours (7 avril). 

A dix, la Viola, qui était revenue dans le match grâce à Dusan Vlahovic (23e) après l'ouverture du score par Mattia Destro (13e), a en effet fait le dos rond pour préserver ce point. 

La Fiorentina (14e) a rappelé Iachini sur le banc le 24 mars, au lendemain du départ de Prandelli. Iachini avait été écarté au profit de Prandelli le 9 novembre, moins d'un an après son arrivée en décembre 2019. 

Cesare Prandelli a démissionné mardi un peu plus de quatre mois après sa prise de fonction. L'ex-sélectionneur de l'Italie (2010-14) a expliqué dans une lettre ne plus avoir la force de suivre le rythme et la vitesse du football actuel.