Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Une classique Bataille du Vendredi saint pour le Rocket

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les esprits se sont échauffés lors de la rencontre de vendredi soir entre le Rocket de Laval et le Heat de Stockton, mais ce sont les hommes de Joël Bouchard qui s’en sont tirés avec une victoire de 3 à 0, au Centre Bell.

Le Vendredi saint de 1984, le 20 avril, est une date dont se souviendront définitivement les amateurs de hockey québécois, alors qu’une importante mêlée avait éclaté lors d’un match des séries éliminatoires entre le Canadien de Montréal et les Nordiques de Québec.

À une moindre échelle, le match du Rocket de ce Vendredi saint a rendu une sorte d’hommage à ce moment historique, alors que trois joueurs ont été chassés de la rencontre pour s’être battus.

Yannick Veilleux savait déjà qu’il allait devoir répondre de ses actes après avoir servi un coup de genou qui avait mis fin à la saison de Martin Pospisil lors de la dernière confrontation entre le Rocket et le Heat. Le Québécois a d’abord été invité à danser par Alex Gallant en première période.

Lors de l’engagement suivant, deux batailles ont été amorcées en même temps. Gallant, encore lui, a engagé le combat avec Michael Pezzetta, alors que Brandon Baddock en a décousu avec Koletrane Wilson.

Les deux patineurs du Heat et Baddock ont obtenu des inconduites de partie et ont été envoyés aux douches.

Les gros bras marquent

C’était pourtant Baddock qui avait inscrit le premier but du match, à 2 min 36 s du premier tiers. L’attaquant y est allé d’un tir en apparence anodin, mais d’une précision chirurgicale, qui a surpris Artyom Zagidulin.

Veilleux a aussi fait secouer les cordages, en troisième période, et Ryan Poehling a complété la marque dans un filet désert. Le défenseur Josh Brook s’est quant à lui démarqué en récoltant deux mentions d’aide.

Cayden Primeau égalise un record d’équipe en remportant une septième victoire consécutive. Il partage cette marque avec son adjoint actuel, Michael McNiven. Le jeune gardien n’a eu qu’à effectuer 17 arrêts pour obtenir le blanchissage.

Corey Schueneman, qui a été récompensé pour ses efforts avec un nouveau contrat d’un an, a bien failli fêter cette entente avec un but, mais son tir de la ligne bleue s’est écrasé sur le poteau en première période.

Plus tôt dans la journée, le Canadien de Montréal a cédé au Rocket l’attaquant Laurent Dauphin et le défenseur Xavier Ouellet. Les Québécois avaient été rappelés par le Tricolore au début du mois de mars pour que ceux-ci viennent gonfler l’escouade de réserve du club de la Ligue nationale en vue d’un long voyage dans l’Ouest canadien.

Laval compte désormais huit victoires à ses neuf derniers matchs et affrontera à nouveau le Heat, dimanche.