Crédit : AFP

Tennis

Bianca Andreescu en finale à Miami

Publié | Mis à jour

Dans un match serré du début à la fin, la Canadienne Bianca Andreescu a vaincu la Grecque Maria Sakkari en trois manches de 7-6 (9), 3-6 et 7-6(7) pour obtenir son billet pour la finale du tournoi de Miami, jeudi en Floride.

Dans un affrontement marathon de deux heures et 42 minutes, la représentante de l’unifolié s’est rendue au bris d’égalité lors des premières et troisièmes manches.

Dès le début du match, elle a rapidement pris les devants 4-1, mais la Grecque a remonté la pente 4-4 lors de la première manche. Les 24 fautes directes de Sakkari lors de ce premier set furent toutefois fatales pour elle.

Andreescu a rapidement concédée la deuxième manche. La 25e joueuse mondiale la dominait à tous les niveaux. Elle s’est donc emparée de la manche en 38 minutes au compte de 6-3.

L’ultime engagement a commencé difficilement pour la gagnante, alors que sa rivale a brisé son service au cinquième jeu de la manche. En retard 4-2, Andreescu a su persévérer et se rendre jusqu’au bris d’égalité, qu’elle a gagné.

La huitième tête de série à Miami affrontera l’Australienne Ashleigh Barty lors du match ultime de l’événement floridien. Les deux joueuses ne se sont jamais affrontées auparavant. La Canadienne sera en quête d’un quatrième titre, tandis que son adversaire veut en obtenir un 10e.

Il s’agira d’une première finale depuis son triomphe aux Internationaux des États-Unis en 2019 et d’une cinquième en carrière pour celle qui est actuellement neuvième au classement de la WTA.

Pour se rendre vers cette demi-finale, Andreescu a successivement vaincu la Tchèque Tereza Martincova, et l’Américaine Amanda Anisimova, puis les Espagnoles Garbine Muguruza et Sara Sorribes Tormo. Le duel avec Sakkari est le quatrième du tournoi qu’elle a remporté en trois manches.

Barty en finale

Plus tôt en après-midi, Barty n’a eu besoin que de 87 minutes pour vaincre l’Ukrainienne Elina Svitolina en deux manches identiques de 6-3.

La première raquette mondiale n’a mis que 46 % de ses premières balles de service en jeu, mais elle a claqué sept as et remporté 60 % des échanges qu’elle a amorcés. Son manque de précision a toutefois permis à Svitolina d’obtenir sept balles de bris. Elle a sauvé les meubles cinq fois. Agressive en retour, Barty a elle-même brisé cinq fois sa rivale en 14 tentatives.

Pour Barty, il ne s’agissait que d’une deuxième victoire en sept duels entre les deux femmes sur le circuit de la WTA. Elle tentera de défendre son titre à Miami, acquis en 2019.