AUTO-FORMULA E-GER

Crédit : AFP

Formule E

Formule E : des pépins pour Nissan

Publié | Mis à jour

Le constructeur Nissan devrait repousser à l’eprix de Monaco, le 8 mai, les débuts de son nouveau groupe motopropulseur en raison d’un ennui d’approvisionnement causé par la pandémie de COVID-19.

C’est du moins ce que le site spécialisé The Race a avancé, mardi. Nissan était l’un des trois motoristes, avec DS et Penske, à avoir repoussé l’introduction de son nouveau moteur électrique jusqu’au premier eprix de Rome, qui doit avoir lieu le 10 avril.

Le constructeur japonais avait par ailleurs été le troisième après Mahindra et DS, jeudi dernier, à confirmer son intention de développer un groupe motopropulseur pour la troisième génération de monoplaces (Gen3) du Championnat du monde de monoplaces électriques.

Associé à l’écurie française e.dams depuis ses débuts dans la catégorie il y a deux ans, Nissan a signé deux victoires et 11 podiums en 26 courses en Formule E. L’équipe pointe actuellement au huitième rang après deux courses en vertu d’une récolte de 14 points.