Canadiens de Montréal

«Caufield, un talent exceptionnel» - Bergevin

Publié | Mis à jour

Cole Caufield a terminé sa deuxième saison avec les Badgers du Wisconsin. Le choix de 1er tour (15e) du Canadien en 2019 pourrait donc écrire son nom au bas d’un contrat d’ici les prochains jours.

«Laisse-moi y penser. Je vais te revenir», a lancé Marc Bergevin avec un grand sourire quand on lui a demandé s’il avait l’intention de s’entendre avec le petit ailier droit de 5 pi 7 po.  

Au Wisconsin, Caufield a connu une saison du tonnerre avec 52 points (30 buts, 22 passes) en seulement 31 matchs. S’il devait faire le saut chez les professionnels ce printemps, l’Américain portera-t-il l’uniforme du Rocket de Laval ou du CH?

«Caufield, c’est un joueur avec un talent exceptionnel, a répliqué Bergevin. On entend qu’il pourrait gagner le trophée Hobey-Baker (meilleur joueur de la NCAA). Il a marqué quasiment un but par match cette saison. Mais encore là, entre les collèges américains et la LNH, c’est un très grand saut. On va voir ce qui va se dérouler dans les prochaines heures, journées ou semaines. On verra bien.»

Harris : un intérêt mutuel  

Si Caufield a une décision à prendre pour son avenir dans les prochains jours, le défenseur Jordan Harris a déjà fait son choix. Le choix de 3e tour du Tricolore en 2018 retournera avec les Huskies de Northeastern pour une quatrième année.

À l’image de Jim Madigan, l’entraîneur en chef des Huskies, Bergevin a rappelé que cette décision de Harris n’avait rien d’un désaveu contre le CH.

«Oui, j’ai ce sentiment (qu’il veut rester fidèle), a dit l’homme de 55 ans. On a eu des conversations. Un joueur a le choix. Il a été nommé capitaine récemment. Avec la COVID-19, c’était plus difficile comme saison et il veut revivre l’expérience pour une autre année. Je n’ai aucune indication qu’il n’a pas intérêt pour le Canadien. Il sait qu’on a consacré beaucoup de temps à le regarder et qu’on le suit. On est vraiment impliqué dans son développement.»