Crédit : Photo AFP

Tennis

Vasek Pospisil complètement hors de lui

Publié | Mis à jour

De dire que le Canadien Vasek Pospisil vivait des émotions négatives lors de son match de premier tour du tournoi de Miami serait un euphémisme. 

En effet, le Britanno-Colombien ne s'est pas gêné pour faire connaître ses états d'âmes à la fin de la première manche de son duel face à l'Américain Mackenzie McDonald.

Pospisil, 67e joueur mondial, a échappé la première manche, 6-3, en raison d'une perte d'un point à la suite d'une deuxième infraction au code de conduite, cette fois pour abus de langage. Il avait préalablement reçu un avertissement pour une utilisation abusive de sa raquette, qu'il avait complètement démolie quelques instants auparavant. Le Canadien s'est ensuite dirigé vers sa chaise pour son repos de deux minutes.

«Qu'est-ce qui se passe?,a répliqué Pospisil à une question de l'arbitre de chaise Arnaud Gabas. Hier, pendant une heure et demie, le président ("chairman") de l'ATP a (explicit) crié après moi dans une réunion pour tenter d'unir les joueurs. Pendant une heure et demie. Le président de l'ATP! Amenez-le ici. Quel (explicit) t**u de c*l. 

«Pourquoi est-ce que je supporte cette (organisation)? Si vous voulez me faire perdre par défaut, je vais volontier intenter une poursuite contre cette organisation.»

Pospisil s'est finalement incliné en trois manches 6-3, 4-6, 6-3. McDonald affrontera John Isner au deuxième tour.