Photo : Sur cette image : Une compétition internationale de Esports du jeu Rainbow Six: Siege, à la Place Bell, à Laval, vendredi le 15 février 2019. Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Sports divers

Une première équipe esports professionnelle au Québec

Publié | Mis à jour

L’organisation québécoise Mirage a été conviée à prendre part à la prochaine saison de la ligue nord-américaine d’esports Rainbow Six Siege, devenant ainsi la première équipe professionnelle opérant dans la province. 

La formation, la seule du pays invitée par le circuit, amorce d’ailleurs la campagne ce mercredi à Las Vegas; le calendrier de compétitions se poursuivra tout au long de l’année. 

Acquise en 2019 par Northern Arena, qui se spécialise dans la création de plateformes pour des événements physiques et ligues en ligne, Mirage évoluera aussi dans des compétitions de «League of Legends» en vertu de la signature d’un partenariat avec Dignitas pour créer DigMirage, son équipe amateur.

Crédit photo : AFP

De plus, les joueurs de Mirage compteront sur le soutien de l’équipementier de sport Under Armour, qui mettra aussi à la disposition du public un ensemble de produits aux couleurs de l’organisation.

«Nous sommes très fiers d'être la première équipe professionnelle esports au Québec et aussi de représenter le Canada dans la ligue américaine de Rainbow Six Siege, a mentionné dans un communiqué Carl-Edwin Michel, président-directeur général de Mirage. 

«C’est un gros travail d'équipe de réussir à créer un projet de cette envergure et je souligne l'apport du groupe d'investisseurs privés How to Find a Needle in a Haystack, qui nous a offert le soutien financier nécessaire pour concrétiser ce projet.»

Crédit photo : AFP

Un nouveau centre

Par ailleurs, Mirage souhaite concrétiser un projet de construction de centre spécialisé à Montréal l’an prochain. Sa présence au Nevada cette année devrait aider en ce sens, selon ses dires.

«C’est aussi avec eux que nous jetons les bases de la création d'un centre d’esports qui verra le jour à Montréal. Ce centre, dont l’ouverture est prévue pour 2022, permettra à nos athlètes d'avoir des installations à la fine pointe de la technologie les aidant à performer à leur meilleur. 

«Ce sera aussi un centre qui aura un studio de production pour la création de contenu, mais qui pourra aussi accueillir les partisans pour des événements», a précisé Michel.