WWE

Fast Lane : un événement spécial de trop?

Fast Lane : un événement spécial de trop?

Patric Laprade

Publié 22 mars
Mis à jour 22 mars

Dimanche soir, la WWE présentait Fast Lane, son dernier arrêt d’importance dans sa route vers WrestleMania. 

Malgré le titre péjoratif, j’ai majoritairement aimé l’événement. Le spectacle a bien débuté et a bien fini, avec quelques longueurs au milieu. Mais somme toute, un bon PPV. 

Ce que je veux dire par de trop, c’est que la finale entre Daniel Bryan et Roman Reigns était légèrement supérieure à une finale de SmackDown. 

Le match entre Drew McIntyre et Sheamus était bon, mais pas plus ou moins que les matchs que les deux ont eus à Raw. Tous les autres combats étaient de même qualité que ceux qu’on voit sur une base hebdomadaire les lundis et les vendredis ou moins bons. 

Alors je vous pose la question : est-ce que Fast Lane était un événement de trop? 

Avec le Royal Rumble qui avait lieu le 31 janvier dernier. Puis Elimination Chamber il y a un mois exactement, le 21 février, est-ce que ça n’aurait pas été plus payant pour la WWE de ne pas ajouter Fast Lane à son calendrier et d’avoir tous ces matchs répartis sur quelques semaines à Raw et à SmackDown et ainsi, améliorer le contenu de ses émissions télévisées, si souvent critiquées? Qui sait, ça aurait pu aider les cotes d’écoute. 

Je sais, à USA et à FOX, on n’aurait pu présenter un match de plus de 20 minutes non-stop sans pauses commerciales, ce qui enlève un certain plaisir à regarder un bon combat de lutte. Cela dit, publicités ou pas, Daniel Bryan contre Roman Reigns aurait quand même été un excellent match.

Roman Reigns, Edge et Daniel Bryan en finale de WrestleMania

C’est ce qui va arriver. Vince McMahon a décidé qu’il manquait quelque chose à ce qui devrait être l’une des deux finales à WrestleMania et pour une fois, je suis pleinement d’accord. 

C’est sage d’ajouter un talent incroyable comme Daniel Bryan dans un match entre Roman et Edge, qui disons-le, n’a pas eu une tonne de matchs en simple depuis son retour en janvier 2020. Et comme la formule avec Bryan est qu’il doit toujours être le négligé, on a fait tourner Edge du côté des heels alors que l’homme de main spécialement attitré au combat a pété une solide coche comme on dit. 

En effet, après avoir vu l’arbitre se faire sortir du match, il est venu le remplacer mais a été impliqué physiquement, recevant même un coup de chaise de la part de Daniel Bryan. 

C’est alors qu’Edge l’a échappé et au lieu de donner la victoire à DB, qui avait Reigns battu dans sa prise de soumission, il a plutôt asséné à répétition des coups de chaises aux deux belligérants avant de quitter les prémisses. Reigns avait alors le champ libre pour battre Bryan. 

C’est tant mieux, parce que je suis plus investi dans la rivalité Edge-Bryan que je le suis pour Roman-Edge. 

La résurrection du Fiend : un retour qui sent le brûlé!

Le match entre Shane McMahon et Braun Strowman n’a pas eu lieu, alors que McMahon s’est « blessé » à l’entraînement. Je n’aime jamais ça quand on ne nous donne pas un match prévu à l’horaire, mais au moins la WWE s’est forcée afin de nous montrer comment Shane-o-Mac s’était blessé à l’entraînement. 

Son remplaçant, Elias, a perdu face au monstre parmi les hommes. Il est clair qu’on garde le match entre Shane et Strowman pour WrestleMania. De loin, le deuxième pire match sur la carte. 

La palme du pire match revient au match entre Randy Orton et Alexa Bliss. Après que Bliss ait évité quelques charges d’Orton et après qu’elle lui ait lancé du feu au visage comme dans un jeu vidéo, le Fiend, Bray Wyatt, qu’on n’avait pas vu depuis qu’Orton l’avait brûlé vif dans un match infernal à TLC au mois de décembre dernier, est ressuscité des morts, non pas trois jours après comme Jésus, mais bien trois mois plus tard. 

Il avait un nouveau look pour l’occasion, soit une version brulée de lui-même, quelque chose à faire peur aux enfants. Mais en même temps, très comique pour un adulte. Jugez-en par vous-mêmes. 

C’était loufoque à point. On savait qu’il n’y aurait pas un vrai match entre Bliss et Orton, on savait que le Fiend reviendrait et on sait que les deux vont s’affronter à WrestleMania, donc pas de surprises ici. 

La dernière fois qu’Orton et Wyatt se sont affrontés à WrestleMania, c’était pénible. Je ne m’attends à rien de mieux cette fois-ci. 

Drew et les autres : de bons combats

Ce sont vraiment les deux seuls combats que je n’ai pas aimés. 

Dans l’autre match impliquant un lutteur qui va affronter un champion mondial à WrestleMania, Drew McIntyre a défait Sheamus dans un combat de type « no holds barred », c’est-à-dire sans règlements. 

Les deux se connaissent bien et ont lutté un contre l’autre à plusieurs reprises ces derniers temps. Je n’étais donc pas surpris que le match soit bon. 

C’était clairement la fin de la rivalité entre les deux alors que la WWE a maintenant trois semaines pour nous amener au combat entre McIntyre et le champion mondial, Bobby Lashley. J’ai particulièrement adoré la vidéo récapitulant l’histoire entre Sheamus et Drew McIntyre. Superbe. 

Dans les autres combats, Riddle a conservé son titre des États-Unis en défaisant Ali. Après le match, le reste du clan s’est tourné contre leur leader. Allons-nous enfin être débarrassés de Rétribution? 

Les deux ont cependant travaillé fort et ont livré un bon combat. Big E a conservé son titre Intercontinental face à Apollo Crews, dans une fin un peu confuse, alors qu’on s’est échangés un petit paquet. Sinon, le reste du combat était bien. 

J’ai bien aimé le combat entre les championnes par équipe, Nia Jax et Shayna Baszler, et l’équipe composée de Bianca Belair et de Sasha Banks. 

Ça fait deux combats de suite, en incluant leur combat à SmackDown, que Banks arrive à bien faire paraître Jax. C’est d’ailleurs Banks qui a perdu le combat pour son équipe suite à l’intervention de Réginald et à l’argument que les deux aspirantes ont eu. 

Après le combat, Banks et Belair ont continué à argumenter, Banks y allant d’une claque au visage assez percutante sur celle qui va l’affronter à WrestleMania. 

Ce serait préférable qu’on garde Banks heel jusqu’au mois d’avril, la meilleure façon selon moi d’investir les gens dans ce combat. 

Finalement, Seth Rollins a battu Shinsuke Nakamura dans un bon match, mais rien d’extraordinaire non plus. Il est clair que la rivalité se passe entre Rollins et Cesaro. 

Une vraie semaine de WrestleMania

L’expression « la semaine de WrestleMania » fait maintenant partie de notre quotidien à chaque début d’avril. Habituellement, il s’agit davantage de quatre ou cinq jours et non pas d’une semaine complète. 

Mais cette année, la WWE y va « all-in », alors que nous aurons droit à plus d’une semaine d’événements. 

Voici l’horaire de ces différentes émissions:

Lundi 5 avril : Raw

Mardi 6 avril : Temple de la renommée de la WWE

Mercredi 7 avril : NXT TakeOver : Stand and Deliver partie 1

Jeudi 8 avril : NXT UK: Prelude et NXT TakeOver : Stand and Deliver partie 2

Vendredi 9 avril : SmackDown

Samedi 10 avril : WrestleMania 37 partie 1

Dimanche 11 avril : WrestleMania 37 partie 2

Lundi 12 avril : Raw

Mardi 13 avril : NXT

Bien que le NXT du mardi 13 avril ne soit pas encore confirmé, il semble bien que ce sera le tout premier NXT dans sa nouvelle case horaire du mardi soir.  

Le temple de la renommée verra les intronisés de 2020 se faire honorer, soit Jushin Liger, Davey Boy Smith, JBL, la nWo (Hogan, Nash, Hall et Waltman) et les jumelles Bella alors que pour l’instant, la cuvée 2021 comprend Molly Holly et Eric Bischoff. Batista devait y faire également partie, mais son nom a été enlevé de la page consacrée au temple de la renommée sur le site web de la WWE. 

Il aurait supposément un conflit d’horaire. 

Du côté de NXT, les finales des deux soirées ont été annoncées. Le mercredi, la championne NXT Io Shirai défendra son titre face à Raquel Gonzalez alors que le jeudi, Finn Balor défendra le sien face à Karrion Kross. 

Comme j’en ai l’habitude depuis quatre ans, je publierai plusieurs chroniques dans cette semaine-là, afin de tout couvrir ce que la WWE nous présentera. 

La route vers WrestleMania : Kevin Owens c. Sami Zayn

Je vous le dis depuis le début de l’année : Kevin Owens affrontera Sami Zayn à WrestleMania. Si vous n’en n’êtes pas encore convaincus, sachez que Zayn a attaqué Owens à SmackDown vendredi dernier. 

À trois semaines de WrestleMania, c’est un signe qui ne ment pas. Il s’agirait de la première fois que les deux Québécois s’affronteraient dans un match en simple dans l’événement le plus important de l’année. 

En terminant, voici les matchs confirmés et ce que j’entrevois pour WrestleMania : 

Matchs confirmés

Championnat Universel

Roman Reigns © c. Edge c. Daniel Bryan

Championnat de la WWE

Bobby Lashley © c. Drew McIntyre

Championnat féminin de SmackDown

Sasha Banks © c. Bianca Belair

Championnat par équipe de Raw

New Day (Kofi Kingston et Xavier Woods) © c. AJ Styles et Omos

Matchs potentiels

Championnat féminin de Raw

Asuka c. Rhea Ripley (mais je n’exclus pas encore le retour de Becky Lynch ou l’implication de Charlotte Flair)

Le Miz & John Morrison c. Damien Priest & Bad Bunny

Randy Orton c. Le Fiend

Kevin Owens c. Sami Zayn

Big E c. Apollo Crews

Bataille royale André the Giant

Bataille royale féminine

Shane McMahon c. Braun Strowman

*Toutes les photos de Fast Lane ont été gracieusement fournies par la WWE

Ne manquez pas la lutte WWE Raw, à l’antenne de TVA Sports, tous les mercredis à 21h sur TVA Sports 2, avec Kevin Raphaël et moi-même, Patric Laprade. 

De plus, ne manquez pas notre baladodiffusion les Anti-Pods de la Lutte tous les mardis et jeudis, sur le site web de TVA Sports, disponible aussi sur QUB Radio, iTunes, Google Play, Spotify et Stitcher. 

Pour me joindre, vous pouvez le faire via mon adresse courriel au patric_laprade@videotron.ca, sur Facebook à (www.facebook.com/patlaprade) ou sur Twitter (www.twitter.com/patlaprade) avec l’aide du mot clic #LutteTVASports

Sur ce, je vous dis à bientôt, c’est un rendez-vous!