Crédit : AFP

LNH

Kris Knoblauch avoue qu’il a mal utilisé Alexis Lafrenière

Publié | Mis à jour

Propulsé dans le rôle d’entraîneur-chef des Rangers de New York en raison de la COVID-19, Kris Knoblauch a avoué qu’il avait mal géré ses effectifs malgré un gain de 3 à 1 contre les Capitals de Washington, samedi soir.

L’entraîneur-chef David Quinn doit en effet suivre le protocole relié à la COVID-19, tout comme ses adjoints Jacques Martin, David Oliver et Greg Brown, si bien que Knoblauch, le pilote du Wolf Pack de Hartford dans la Ligue américaine, a dû prendre le relais au pied levé mercredi.  

Samedi, il a notamment été questionné à propos de l’utilisation d’Alexis Lafrenière, qui n’avait jamais passé aussi peu de temps sur la glace. Il a terminé la rencontre à 7 min 53 s.

«C’est probablement une mauvaise gestion, a simplement avoué le pilote en vidéoconférence. Je n’ai pas réalisé la situation. Je sais que nous avons eu de nombreuses mises au jeu en zone défensive. Je voulais le garder loin de leur premier trio. Mais à part cela, j’aurais souhaité l’utiliser plus. C’est malheureux qu’il ait raté quelques présences.»

Repêché au tout premier rang du dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), Lafrenière a totalisé quatre buts et huit points en 30 parties depuis le début de la campagne, montrant un différentiel de -7. Il a été utilisé en moyenne 14:31 par rencontre.

Un nouveau contrat pour Trevor van Riemsdyk 

Le défenseur Trevor van Riemsdyk aurait accepté un nouveau contrat de deux saisons avec les Capitals de Washington qui lui rapportera 950 000 $ par année.

C’est du moins ce que le réseau Sportsnet a rapporté, dimanche. L’arrière de 29 ans avait accepté un pacte d’une saison avec le club de la capitale américaine par l’entremise du marché des joueurs autonomes, en octobre dernier.

En neuf parties depuis le début de la campagne, van Riemsdyk a inscrit un but et il montre un différentiel de -3. Il a disputé 373 matchs dans la Ligue nationale avec les Blackhawks de Chicago, les Hurricanes de la Caroline et les Capitals, revendiquant 16 filets et 70 points.

Signature chez les Kings

Le défenseur Matt Roy a accepté une prolongation contractuelle de trois ans, d’une valeur annuelle moyenne de 3,15 millions $, des Kings de Los Angeles, dimanche.

L’Américain de 26 ans aurait pu devenir joueur autonome avec compensation au terme de la présente campagne. Il touche 700 000 $ cette saison.

Choix de septième tour, le 194e au total, des Kings au repêchage de 2015, Roy a inscrit sept mentions d’aide en 24 matchs en 2020-2021, tout en maintenant un différentiel de +2. Jusqu’ici, il passe en moyenne 19 min 16 s sur la glace par sortie.

Étant à sa troisième année dans la Ligue nationale, il a amassé 31 points en 119 rencontres depuis le début de sa carrière.

Un joueur des Maple Leafs au ballottage

Les Maple Leafs de Toronto ont placé le nom de Travis Boyd au ballottage, dimanche.

Celui-ci a rejoint le club ontarien en acceptant en octobre dernier un contrat d’une saison, d’une valeur de 700 000 $, lorsqu’il a obtenu son autonomie complète. Il a inscrit trois buts et huit points en 20 rencontres depuis le début de la campagne.

Boyd a été repêché par les Capitals de Washington au sixième tour du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2011. Il a ensuite disputé quatre saisons avec l’université du Minnesota dans la NCAA, puis trois avec les Bears de Hershey dans la Ligue américaine, avant de gagner pleinement sa place dans la formation de la capitale américaine lors de la saison 2018-2019.

Avec les Capitals et les Maple Leafs, Boyd a accumulé 11 buts et 39 points en 105 rencontres. Les équipes auront jusqu’à lundi midi pour le réclamer.