Crédit : AFP

Basketball

March Madness: un «petit miracle» signé par les Golden Eagles

Publié | Mis à jour

Le tournoi de basketball du March Madness est bel et bien entamé dans l’État de l’Indiana et les Buckeyes d’Ohio State, deuxièmes têtes de série de la section Sud, ont subi l’élimination dès la première ronde, vendredi.

Après avoir égalé le pointage à la fin du temps réglementaire, les Golden Eagles d’Oral Roberts ont complété le travail en prolongation pour finalement l’emporter par le pointage de 75 à 72.

Dans cette défaite, les Buckeyes ont manqué de précision à la ligne des trois points, eux qui n’ont réussi que cinq paniers en 23 tentatives à ce niveau.

Les Golden Eagles ont pour leur part réussi 11 paniers du centre-ville. Globalement, leurs joueurs Kevin Obanor et Max Abmas ont mené la charge avec respectivement 30 et 29 points dans cette partie. Ils ont d’ailleurs réussi cinq lancers de trois points chacun. Obanor a aussi récupéré 11 rebonds.

Un genou au sol

Avant le match entre Ohio State et Oral Roberts, cinq joueurs des Buckeyes ont par ailleurs posé un genou sur le sol durant l’hymne national, un signe de protestation pour dénoncer les injustices raciales et la brutalité policière. Plusieurs joueurs des Raiders de Colgate avaient fait de même avant leur défaite de 85 à 68 contre Arkansas.

Chez les principales têtes de série, Illinois et Baylor ont franchi facilement le premier tour, vendredi. Les clubs de Michigan et de Gonzaga seront pour leur part en action, samedi.

À l’image des Golden Eagles, les Beaves d’Oregon State ont aussi causé la surprise en battant les Volunteers de Tennessee 70 à 56, qui étaient l’une des cinquièmes têtes de série du tournoi.

En soirée, les Badgers du Wisconsin ont facilement battu 85 à 62 les Tar Heels de North Carolina notamment grâce aux 29 points de Brad Davison.