Meng Chen

Photo : Anciennes entraîneuses-cheffes de l’équipe nationale, Meng Chen et Leslie Sproule (mortaise) sont suspendues par Natation artistique. Crédit : Photos courtoisie

Sports aquatiques

Suspension pour deux coachs visées par l’action collective

Il pourrait y avoir d’autres annonces majeures dès vendredi

Publié | Mis à jour

Dans la foulée de la demande d’autorisation d’une action collective déposée par cinq anciennes nageuses de l’équipe nationale, Natation artistique Canada (NAC) a suspendu deux anciennes entraîneuses-cheffes de l’équipe nationale visées par le recours.

Le conseil d’administration de NAC a prévenu les membres de la communauté de natation artistique de sa décision, mercredi, par le biais d’un communiqué, comme le dévoilait Radio-Canada. 

« NAC a pris la décision de suspendre provisoirement l’inscription active de Meng Chen et de Leslie Sproule auprès de notre organisation en attendant l’issue du processus relatif au sport sécuritaire, a écrit le conseil d’administration de l’organisme national. 

« Cette décision est conforme aux articles 29-32 de la Politique de NAC en matière de discipline et de plaintes et au règlement administratif 3.19 de NAC, et s’applique également au niveau des fédérations provinciales et des organisations affiliées en vigueur immédiatement. »

Adjointe de Julie Sauvé aux Jeux olympiques de Londres en 2012, Chen a dirigé l’équipe nationale de 2012 à 2017. 

Quant à Sproule, elle a été en poste de 2017 à 2018. L’action collective couvre les événements qui se sont déroulés du 1er janvier 2010 au 8 mars 2021.

Une autre annonce vendredi matin

Lundi en présentant ses excuses, NAC avait mentionné que des changements concrets allaient s’opérer dans un délai de cinq jours. 

Une annonce de la directrice générale Jackie Buckingham concernant le statut des entraîneurs actuels de l’équipe nationale aura lieu vendredi matin. 

Impossible d’en savoir davantage pour le moment. 

Cette dernière a aussi partagé, jeudi soir, sur les réseaux sociaux de l’organisme un message où elle se dit vraiment désolée pour les athlètes qui ont subi des préjudices en pratiquant leur sport tout en ajoutant que le manque de communication et de transparence n’a pas aidé pour faire connaître les changements apportés.

« Depuis l’automne, on travaille avec des psychologues sportifs et des experts en changement de culture qui nous aident à naviguer dans la situation complexe de l’environnement de notre équipe nationale. On veut bâtir une culture où la personne vient au premier rang, suivie de l’athlète. C’est beaucoup plus long de changer de culture que de changer de leaders. »

Accusations

Visé lui aussi par les allégations contenues dans la demande d’action collective, l’actuel entraîneur-chef de l’équipe nationale Gabor Szauder demeure en poste.

« Dans le cas de Gabor Szauder, également nommé dans le recours collectif, les allégations contenues dans le recours ont déjà fait l’objet d’une enquête sur le sport sécuritaire qui est terminée et en attente de l’audience du panel disciplinaire, écrit le conseil d’administration de NAC. Aucune autre action ne sera prise pour le moment dans le cadre du processus relatif au sport sécuritaire. Même chose pour Julie Sauvé qui est décédée. »

Par ailleurs, NAC a retenu les services de l’agence de marketing Balboa sport afin de les aider à gérer la crise majeure qui secoue l’organisme.