LNH

Artemi Panarin n'a pas envie de parler

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Rangers de New York Artemi Panarin ne semblait guère intéressé à élaborer sur les raisons entourant sa récente absence de la compétition, lundi soir, préférant se concentrer sur son jeu et aider les siens à remonter au classement.

Le Russe a manqué neuf parties après la diffusion d’un article dans son pays natal prétendant qu’il a battu une femme de 18 ans en 2011. Le hockeyeur a fermement nié les allégations émises par son ancien entraîneur-chef du Vityaz Chekhov, Andrei Nazarov, à ce sujet. Plusieurs ont vu là une forme de représailles à l’égard de Panarin, favorable à l’opposant du président Vladimir Poutine, Alexei Navalny. Il est revenu au jeu samedi et a récolté trois points en deux rencontres depuis son retour.

«Ce n’est probablement pas le temps de discuter de cela actuellement. Je n’ai rien à me reprocher. Je parlerai de tout cela après la saison, mais mon attention est présentement dirigée sur le hockey et non sur ces propos», a-t-il indiqué au site NHL.com au terme d’un revers de 5 à 4 en prolongation contre les Flyers de Philadelphie.

Néanmoins, il semble avoir retenu un aspect positif de ses récents problèmes.

«Peut-être que je me suis reposé un peu plus et c’est la leçon à tirer, a-t-il dit. Parfois, il faut prendre un répit afin de mieux faire par la suite.»

Une présence qui est la bienvenue

Les Blueshirts ont gagné quatre fois pendant la pause impromptue de Panarin et il reste sans contredit un élément-clé de l’équipe, lui qui a totalisé 22 points en 16 matchs cette année. Si New York espère finir dans le top 4 de la section Est, il faudra que le joueur de 29 ans soit dans d’excellentes dispositions.

«Vous pouvez constater que notre formation est totalement différente quand il est là. Nous devenons un club beaucoup plus équilibré. En ajoutant un gars de ce calibre, vous êtes pas mal dangereux, votre groupe au complet a plus confiance en lui-même. Il nous a certainement donné cette étincelle dans les deux matchs auxquels il a participé», a commenté l’instructeur-chef David Quinn.

Maintenant, il faudra voir si les Rangers obtiendront davantage de victoires, eux qui sont en difficulté. Avec une fiche de 11-12-4, ils accusent six points de retard sur une place en séries et occupent le sixième échelon de l’Est.