Club de foot Montréal

Le CF Montréal amorcera la saison en Floride

Publié | Mis à jour

Si Thierry Henry a renoncé à son poste il y a bientôt deux semaines, c’est parce qu’il ne pouvait pas envisager de vivre une autre saison loin des siens et, accessoirement, de vivre une autre saison sous le sceau de la COVID-19.

C’est dans ce contexte fort particulier que Wilfried Nancy devra faire ses débuts professionnels comme entraîneur-chef. 

On a d’ailleurs appris hier que le club allait prendre la direction de la Floride le 6 avril afin de terminer son camp d’entraînement dans la région d’Orlando avec l’espoir de disputer deux matchs préparatoires avant de s’installer à Fort Lauderdale afin d’y disputer ses matchs «locaux» au stade du Miami Inter CF.

Adaptation 

L’an passé, Thierry Henry a beaucoup de l’importance de s’adapter et Wilfried Nancy a repris exactement la même formule.

«On a toujours eu l’habitude de jouer de quatre à six matchs préparatoires, mais il y a une réalité pour tous les clubs canadiens et il faut s’adapter.

«On va devoir être créatif, je ne vous le cache pas. On n’a pas le choix de mettre les choses en place et d’être le plus logique possible par rapport à cette présaison.»

La situation est d’autant plus compliquée que l’équipe perdra une dizaine de joueurs qui partiront en sélection nationale la semaine prochaine. Comme ceux-ci auraient à faire une quarantaine de 14 jours à leur retour au Canada, on a choisi de les rapatrier directement en Floride.

Ajustements 

On ne sait pas encore si l’équipe devra disputer l’essentiel de la saison 2021 loin de Montréal comme en 2020, mais Wilfried Nancy estime que les joueurs vont peut-être mieux réagir cette année.

«Les joueurs sont peut-être mieux préparés cette année parce qu’ils l’ont vécu l’an passé et qu’ils savent qu’on va partir pendant un certain temps.»

«Les choses vont être un peu plus claires parce que l’an passé, on ne savait pas pour combien de temps on partait alors que cette année on a une meilleure idée.»

Nancy a indiqué que le club allait également tenter de rendre la vie plus facile aux joueurs afin qu’ils se sentent un peu plus à la maison malgré l’éloignement.

«On va être en mesure d’ajuster certaines choses pour que les joueurs se sentent bien. Il y a peut-être la possibilité que les familles viennent, mais on n’est pas encore fixés par rapport à ça.»

Mais il manquera toujours quelque chose tant que l’équipe devra jouer ses matchs locaux dans un autre stade.

«Le plus difficile est de toujours jouer à l’extérieur et de ne pas jouer devant nos "fans".»