Sports divers

Ski de fond : des performances encourageantes

Publié | Mis à jour

Dans l’épreuve reine du mondial, Antoine Cyr a terminé au 27e rang, dimanche à Oberstdof en Allemagne, au 50 km classique. Il conclut ainsi l’événement avec deux Top 30 à son actif.

«C’est certain que je suis super content de mon résultat, a lancé le fondeur de 22 ans tout en préparant sa valise en prévision du départ pour la Suisse, aujourd’hui, pour la dernière étape de la Coupe du monde de la saison. C’était mon premier 50 km à l’international et seulement mon deuxième en carrière. L’objectif était de m’accrocher le plus longtemps possible au peloton. J’ai réussi pendant quatre tours avant d’être décroché au 5e quand les attaques se sont multipliées. J’ai frappé le mur assez solide dans les deux derniers tours. J’ai tout laissé sur la piste.»

Cyr a pris le départ de cinq épreuves sur six au mondial.

«J’ai acquis plus d’expérience internationale à Oberstdof en dix jours que depuis le début de ma carrière, a-t-il résumé. J’ai obtenu deux Top 30. Je suis fier de moi. À la lumière de mes résultats au mondial, c’est très, très encourageant et motivant pour la prochaine saison qui sera une année olympique. En 2018 en Corée, j’étais jeune pas mal, mais j’ai franchi des pas de géants et je possède de bons outils pour y arriver.»

Chez les femmes

De leur côté, les femmes ont conclu leur mondial, samedi. Katherine Stewart-Jones en a profité pour signer sa meilleure performance en carrière aux mondiaux en terminant au 23e rang du 30 km classique.

«J’aurais aimé terminer dans le Top 20, mais j’ai tout donné, a-t-elle souligné. J’ai parti en force pour suivre les filles du Top 15, mais je n’ai pas été capable de maintenir cette vitesse. Je suis déçue un peu de mes résultats, mais j’ai livré mes meilleures performances en carrière. Je suis contente de mon effort et ça me donne confiance pour 2022. Je me suis vraiment améliorée.»

Cendrine Browne se disait elle aussi satisfaite de sa prestation pendant la dizaine allemande. Elle a complété le mondial avec une 27e position au 30 km classique après avoir récolté une 23e et une 27e place respectivement au skiathlon et au 10 km libre.

«Je suis vraiment contente de mes résultats, a-t-elle souligné. Je n’étais pas loin du Top 20 au skiathlon. Je ne pouvais pas faire mieux. Je suis sur la bonne voie pour l’an prochain et je sais que je suis capable de terminer dans le Top 20.»

Browne tentera maintenant de récolter les dix points manquants pour assurer sa présence au sein de l’équipe nationale l’an prochain les 13 et 14 mars à l’occasion de la Coupe du monde d’Engadin en Suisse alors qu’un 30 km libre et un 10 km classique seront au programme.

«Une 21e place dans une épreuve ou deux 25e position me permettraient d’obtenir les points nécessaires. Il ne me manque pas grand-chose.»