Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

«Ce n’est pas idéal» -Joël Bouchard

Publié | Mis à jour

À quelques jours de son premier voyage de la saison, le Rocket de Laval est privé de son entraîneur des gardiens, Marco Marciano, mais les trois gardiens de l’équipe semblent prendre leur destin en main.

Marciano travaillera avec le Canadien de Montréal en attendant la fin de la quarantaine de Sean Burke. S’il doit être de retour le 19 mars, l’entraîneur-chef Joël Bouchard tentera malgré tout d’ajouter un membre à son équipe d’instructeurs puisqu’il a également perdu son adjoint Alex Burrows au profit du Tricolore. Il espère pouvoir faire une annonce d’ici la fin de la semaine.

D’ici là, la situation est problématique. Bouchard et son personnel tentent de faire du mieux qu’ils peuvent pour aider Cayden Primeau, Michael McNiven et Vasily Demchenko, qui tentent eux-mêmes de s’entraider au meilleur de leurs capacités.

«C’est la réalité de 2021, a dit Bouchard, mercredi, en vidéoconférence. On n’a pas le choix. On est là avec eux le matin. On s’assure qu’ils aient exactement ce dont ils ont besoin avant les entraînements. Qu’ils fassent les mêmes exercices de routine. Je les vois vraiment s’autocorriger, regarder leur position. Je trouve qu’ils ont beaucoup de leadership, honnêtement, mais ce n’est pas idéal.»

Des jambettes

Le pilote a d’ailleurs indiqué que la Ligue américaine de hockey (LAH), même sans la pandémie, était une ligue dans laquelle il était difficile d’être entraîneur puisque la vocation des équipes demeure principalement d’être un bassin de joueurs – et d’entraîneurs – pour les clubs de la Ligue nationale.

«C’est ça, aussi, la Ligue américaine. La ligue américaine, c’est une ligue de jambettes un peu. Personne ne fait rien pour nous mettre des bâtons dans les roues, c’est juste la réalité et la vocation de la ligue. Les joueurs et les entraîneurs changent. Les choses sont hors de notre contrôle. Mais c’est correct.»

Après avoir disputé les huit premiers matchs de la saison au Centre Bell, le Rocket amorcera la semaine prochaine un voyage de trois parties. Il affrontera les Senators de Belleville lundi et mercredi, puis les Marlies de Toronto le 12 mars. L'équipe sera de retour dans la métropole québécoise le 14 mars pour accueillir les Marlies.