Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Le Rocket à effectif réduit

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, commence sérieusement à manquer d’adjoints, mais il en a vu d’autres. Ainsi va la vie dans la Ligue américaine.

Après le départ d’Alex Burrows, promu récemment avec le Canadien de Montréal, c’est au tour de l’entraîneur des gardiens Marco Marciano d’aller prêter main-forte au grand club en attendant l’arrivée de Sean Burke. Au moins, Bouchard compte toujours sur Daniel Jacob qui, répète-t-il, est «une machine». Francis Bouillon offre aussi un coup de pouce à l’entraînement ces jours-ci.

«On perd un bourreau de travail, mais nous sommes excités pour lui. Ce n’est pas à propos de moi, mais on pense surtout à notre gars qui obtient l’opportunité de travailler un peu dans la Ligue nationale», a réagi Bouchard, mentionnant que Marciano s’occupe habituellement des gardiens du Rocket, mais aussi du service vidéo.

«Marco est très, très travaillant; c’est un passionné, un [homme] dédié», a ensuite qualifié l’entraîneur-chef du Rocket, qui connaît Marciano depuis l’époque du Junior de Montréal, il y a plus de 10 ans.

Bouchard et Marciano travaillaient ainsi, lors de la saison 2010-2011 du Junior, avec l’instructeur-chef Pascal Vincent, mais aussi un certain Dominique Ducharme.

«C’est mon travail»

Le passage provisoire de Marciano avec le Canadien a évidemment été rendu nécessaire à la suite du congédiement de l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite, mardi soir. Burke, son successeur, doit respecter une quarantaine obligatoire de 14 jours en raison du protocole de la COVID-19. D’où l’idée de retenir les services de Marciano en vue des prochaines semaines.

«Il faut gérer ça, c’est mon travail, a résumé simplement Bouchard. Je pourrais sûrement appeler quelqu’un que je connais pour prendre le relais, mais la réalité, c’est qu’il y a aussi une quarantaine à respecter pour nous.»

«La routine doit rester la même pour nos gardiens», a par ailleurs estimé l’entraîneur-chef, qui a lui-même discuté brièvement avec Cayden Primeau, Michael McNiven et Vasili Demchenko durant l’entraînement de mercredi.

Voyage particulier en vue

À travers tout ça, le Rocket (5-2-1) se prépare tranquillement pour son premier séjour à l'extérieur, cette saison, à compter de lundi prochain à Ottawa, pour y affronter les Senators de Belleville. La formation de Laval aura ainsi trois matchs à l’horaire, soit deux au Centre Canadian Tire, puis un autre face aux Marlies à Toronto, vendredi prochain, avant de revenir à domicile.

Bouchard avoue que le prochain voyage du Rocket risque d’être fort particulier en cette période de pandémie de COVID-19. Les membres de l’équipe seront d’ailleurs transportés dans deux autobus distincts et devront alors porter un masque.