Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

John Tortorella peut dormir sur ses deux oreilles

Publié | Mis à jour

Les dénigreurs de l’entraîneur-chef des Blue Jackets, John Tortorella, devront s’y faire : le bouillant instructeur demeurera à Columbus, selon à tout le moins les dires de son directeur général Jarmo Kekalainen.

Ce dernier a été questionné sur le travail de son pilote d’expérience qui vit une saison passablement mouvementée. En plus du départ controversé de l’attaquant Pierre-Luc Dubois vers Winnipeg et l’arrivée de Patrik Laine qui ne s’est pas faite sans heurts – le Finlandais ayant été cloué au banc durant l’un de ses premiers matchs en Ohio -, Tortorella voit sa troupe peiner sur la glace. Avant de vaincre les Red Wings de Detroit 4 à 1, mardi, les Jackets avaient encaissé cinq revers consécutifs.

Avec un dossier de 9-10-5 et le cinquième échelon de la section Centrale, rien n’est gagné pour cette équipe, mais Kekalainen a bon espoir de voir la situation changer considérablement.

«Je veux rappeler que ce groupe d’instructeurs nous a déjà sortis du pétrin auparavant, a-t-il dit par le biais de propos rapportés par le réseau Sportsnet. Au cours des 5-6 dernières années, ces hommes ont accompli un excellent travail et ce sont eux qui régleront les problèmes avec la formation que nous avons.»

«Le manque de constance nous a tous fait mal, a-t-il enchaîné. Cependant, nous gagnons et nous perdons en équipe. Nous vivons des disettes ensemble si vous pouvez le dire ainsi et nous progressons aussi collectivement. J’ai 100 % confiance que ces gars-là nous sortiront de là.»

Pas de pression à agir

Le DG ne semble pas vouloir effectuer des changements dans l’organigramme et en fait, il ne croit pas à la nécessité de bouger à tout prix, de manière précipitée. Il faut aller au-delà du classement et du nombre de points récoltés pour évaluer le travail des entraîneurs.

«Je ne crois pas à des modifications qui détruisent soudainement tout ce que vous avez construit pendant longtemps, a-t-il déclaré. Oui, nous avons eu des obstacles imprévus récemment, mais nous devons composer avec ça et avancer. Je suis un grand partisan du processus et je ne regarde pas uniquement la fiche des victoires et des défaites. Je vois ce que ces gens font quotidiennement.»

«En raison de la COVID, il y a eu des circonstances inhabituelles, sans compter quelques enjeux contractuels que nous devons gérer. Je ne spéculerai pas davantage à ce propos. Tout cela se réglera à temps.»

Selon le site CapFriendly, Tortorella touche 2,5 millions $ cette saison et son contrat viendra à échéance au terme de celle-ci.