LHJMQ

Les Foreurs l’emportent encore

Publié | Mis à jour

Jordan Spence a touché la cible à deux reprises, dont une fois en prolongation, pour permettre aux Foreurs de Val-d’Or de vaincre les Voltigeurs de Drummondville 3 à 2, mardi, au Colisée Financière Sun Life.

Le défenseur a ainsi permis à son club de signer une 10e victoire consécutive. La formation de l’Abitibi n’a pas connu la défaite depuis le 23 janvier dernier. 

Il s’agissait des huitième et neuvième réussites de l’espoir des Kings de Los Angeles cette saison. Sur celles-ci, Samuel Poulin a obtenu des mentions d’aide.

L’autre but des Foreurs est venu du bâton de Marshall Lessard, tandis que la réplique des Voltigeurs a été produite par Tristan Roy et Jacob Dion. Dans le cas de Roy, il s’agissait de son premier filet en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Victoriaville aussi 

Au Complexe Branchaud-Brière – Gatineau, les Tigres de Victoriaville ont également poursuivi leur série de succès.

En l’emportant au compte de 3 à 2 face au Phoenix de Sherbrooke, l’équipe de l’entraîneur-chef Carl Mallette a obtenu son quatrième gain de suite.

Egor Serdyuk et Mikhail Abramov ont chacun amassé un but et une aide chez les vainqueurs. C’est toutefois Benjamin Tardif qui a inscrit le filet gagnant.

Du côté du club de l’Estrie, Joshua Roy et Jaheem Lagacé-Aurelien ont fait bouger les cordages.

Les Olympiques frappent tôt 

Forts d’une poussée de trois buts sans réplique en première période, les Olympiques de Gatineau ont vaincu les Huskies de Rouyn-Noranda au compte de 4 à 2 au Complexe Branchaud-Brière.

Mathieu Bizier, deux fois, et Metis Roelens ont touché la cible lors du premier engagement. Evgenii Kashnikov a également fait scintiller la lumière rouge, tandis que William Rouleau et Alex Arsenault ont répliqué.

Emerik Despatie a cédé deux fois sur 19 tirs pour mériter la victoire. Kevyn Brassard a quant à lui été retiré du match après avoir concédé quatre buts sur 14 lancers. En relève, Samuel Richard a été parfait, effectuant 19 arrêts.

Il s’agit d’une quatrième défaite de suite pour les Huskies et d’une troisième victoire consécutive pour Gatineau.

L’Armada s’en tire 

Plus tard en soirée au Colisée Financière Sun Life, l’Armada de Blainville-Boisbriand a bousillé une avance de quatre buts, mais a tout de même trouvé le moyen de battre l’Océanic de Rimouski 7 à 5.

La formation des Basses-Laurentides a rapidement pris l’avance 4 à 0 en première période. Ses rivaux n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot, puisque Zachary Bolduc, Alexander Gaudio (deux fois) et Xavier Cormier ont uni leurs efforts pour niveler la marque.

Des réussites Simon Pinard et Luke Henman ont ensuite replacé l’Armada en avant pour de bon.

Bolduc a aussi réussi un doublé chez l’Océanic, tandis que tous les buts des vainqueurs ont été inscrits par un joueur différent.

En plus de Pinard et Henman, Mathias Lafrenière, Samuel Desgroseilliers, Christopher Merisier-Ortiz, Thomas Lacombe et Nicholas Blagden ont fait bouger les cordages.

Les Remparts s’effondrent devant les Cataractes

Les environnements protégés se suivent et ne se ressemblent pas pour les Remparts. Après une série de victoires il y a une dizaine de jours à Québec, les hommes de Patrick Roy ont encaissé un troisième revers de suite, mardi soir, au Centre Georges-Vézina.

Cette fois, une avance de 4-0 n’a pas suffi et les Remparts se sont inclinés 6 à 5 en prolongation face aux Cataractes grâce au succès de Vasily Ponomaev, qui a récupéré son propre retour.

Si Roy parlait d’apprentissage au terme des deux défaites du week-end, il est revenu avec le même discours après la rencontre de mardi.

Ils se retrouvent maintenant au quatrième rang de la division Est (,652), derrière Shawinigan.

«Ça laisse un goût amer, mais ça fait partie du processus d’apprentissage. On apprend à la dure, mais ça fait de nous une meilleure équipe», a assuré Roy en visioconférence.

En avance 4-1 en fin de première, les Québécois ont écopé d’une pénalité qui a redonné des ailes aux Cataractes, qui en ont profité pour réduire l’écart avant de se retirer au vestiaire. Les longues présences sur la patinoire olympique du vieil amphithéâtre ont aussi coûté cher aux Diables rouges.

«On a pris de mauvaises pénalités et on s’est tirés dans le pied. On était encore confiants avec une avance de deux buts [...] Si tu restes une minute et demie sur la glace, tu vas être fatigué et ce ne sera pas bon dans ton territoire», a observé le centre Nathan Gaucher.

«Tu ne peux pas être sur la glace pendant 1 min 15 s, 1 min 20 s. Il faut mieux gérer notre façon de jouer. On fait appel à nos leaders et on veut que nos leaders prêchent par l’exemple», a renchéri le Diable en chef. Avant le match, l’entraîneur-chef des Cataractes, Ron Choules, avait demandé aux joueurs de faire preuve d’arrogance dans leur manière de jouer.

Ça a finalement pris une quinzaine de minutes avant qu’ils ne se mettent à appliquer la consigne, ce qui n’a pas empêché Choules de s’emporter pendant le premier entracte. «Disons que le trainer a beaucoup de choses à nettoyer !» a lâché le coloré pilote.

Les Remparts étaient privés du défenseur Édouard Cournoyer, qui a été suspendu deux matchs pour la mise en échec à la tête qu’il a assénée au Slovaque Matej Kaslik, des Saguenéens, dimanche.

Autre explosion des Sags

Visiblement, les Saguenéens ne dérougissent pas. Les Chicoutimiens ont savouré un quatrième gain consécutif en l’emportant en après-midi 7-2 sur le Drakkar de Baie-Comeau.

Ils ont inscrit un total de 24 buts depuis le début de cette heureuse séquence.

«Ça part de la façon dont on joue défensivement. On ne donne vraiment rien et ça devient frustrant pour les autres équipes. Ils essaient de forcer et ça ouvre [le jeu] de notre côté», a expliqué le capitaine Samuel Houde.

La LHJMQ dévoile son calendrier au Nouveau-Brunswick 

Par ailleurs, les trois équipes néo-brunswickoises de la LHJMQ reprendront l’action la semaine prochaine et le circuit Courteau a diffusé mardi leur calendrier de matchs pour le présent mois.

Ainsi, les Sea Dogs de Saint John et le Titan d’Acadie-Bathurst s’affronteront le 9 mars dans le premier des 12 duels annoncés par la ligue. Les Wildcats de Moncton devront attendre deux jours de plus avant de retourner au jeu, à l’occasion de la visite du Titan. Chaque formation jouera huit fois.

Ailleurs dans les Maritimes, les Islanders de Charlottetown, les Mooseheads de Halifax et les Eagles du Cap-Breton sont en arrêt, car les autorités de la santé publique de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse ont interdit la tenue de matchs de hockey momentanément, jusqu’aux 14 et 27 mars respectivement.