LNH

Jarome «Arthur-Leigh Adekunle Tig Junior Elvis» Iginla

Jarome «Arthur-Leigh Adekunle Tig Junior Elvis» Iginla

Andy Mailly-Pressoir

Publié 24 février
Mis à jour 24 février

Quand Steve Bégin parle de Jarome Iginla, on sent tout de suite l’admiration dans sa voix, dans ses yeux. Le Québécois a côtoyé l’attaquant prodige avec les Flames de Calgary de 1997 à 2003 et lors de la saison 2012-2013. Bégin se souvient d’«Iggy» comme un leader, un modèle de persévérance et d’excellence.

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, voyez la capsule sur le parcours de Jarome Iginla.

625 buts, 675 passes en 1554 matchs. Avec ses 1300 points, Iginla est le 34e meilleur pointeur de l’histoire de la LNH. Énorme pour le petit gars de Saint-Albert, en banlieue d’Edmonton, qui a grandi comme le seul Noir de ses équipes de hockey mineur. D’ailleurs, son nom complet c’est Jarome Arthur-Leigh Adekunle Tig Junior Elvis Iginla. Moi qui pensais avoir un nom compliqué...

Plus jeune, Iginla ne rêvait certainement pas d’atteindre un tel palmarès. Fils d’un père kenyan et d’une mère albertaine, Jarome rêvait simplement de pouvoir jouer dans la LNH. Certains joueurs lui lançaient alors: «Des Noirs dans la LNH? Vraiment?».

Au final, Jarome aura tout cassé.

En 2002, Iginla est devenu le premier athlète noir à remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver. Dans la même année, il remporte aussi le trophée Art-Ross et le Lester B. Pearson. L’année suivante, le trophée Maurice Richard et le King Clancy. En 2011, il devient le premier jouer noir à atteindre le plateau des 1000 points.

Je continue?

L’attaquant droitier est le leader de tous les temps des Flames pour les buts, les points et les matchs joués. Fort de deux saisons de plus de 50 buts, il est l'un des sept joueurs de l'histoire de la LNH à avoir enfilé 30 buts en 11 saisons consécutives. Son numéro 12 retiré par les Flames en 2019, son intronisation au Temple de la renommée en 2020...

Pour Bégin, Iginla est l’un des plus grands exemples de détermination de l’histoire de la LNH. Il ne reculait devant rien, travaillait avec acharnement en plus de redonner à sa communauté.

Merci, Jarome Iginla. En fait, merci Jarome «Arthur-Leigh Adekunle Tig Junior Elvis» Iginla.