LNH

Alex Barré-Boulet a su saisir sa chance

Publié | Mis à jour

Alex Barré-Boulet a joué son premier match dans la Ligue nationale de hockey avec le Lightning de Tampa Bay, lundi soir, à l’âge de 23 ans. Les opportunités sont rares avec le grand club et le Québécois a laissé une bonne impression selon son entraineur-chef dans la Ligue américaine, Benoit Groulx.

Avec 124 points, dont 61 buts en deux saisons avec le Crunch de Syracuse dans la LAH, Barré-Boulet attendait avec impatience l’appel du Lightning. L’ancien des Voltigeurs de Drummondville et de l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ a joué un peu plus de 12 minutes contre les Hurricanes de la Caroline dans son baptême de feu dans la LNH. 

Benoit Groulx était de passage à l’émission JiC mardi soir et il s’est dit très fier de la tenue de Barré-Boulet : «Il a vraiment réussi son entrée, il a joué un très fort match. Il a provoqué de belles choses, il a montré beaucoup de calme et de sang-froid avec la rondelle. Il a fait les choses de la bonne façon. »

Pour l’entraîneur, le succès de Barré-Boulet est le résultat de l’excellent programme de développement du Crunch, qui peut fournir à tous moments, d’excellents éléments au Lightning : «C’est complexe d’amener un joueur au prochain niveau. Il y a les aspects physiques, tactiques, techniques et mentaux. Le plus gros du travail leur appartient, mais on a beaucoup de ressources au sein de notre organisation qui servent à développer nos joueurs et je pense vraiment que c’est un travail d’équipe. » L’entraineur reconnait toutefois, qu’une importante partie du travail et du mérite revient à prime à bord à Barré-Boulet, qui s’efforce de s’améliorer à chaque saison, lui qui a été ignoré par toutes les équipes de la LNH lors de son année de repêchage.

Ce qui est difficile, selon Groulx, c’est de se faire une place avec le Lightning, qui regorge de talents. Si bien que les opportunités de jouer avec les champions en titre de la Coupe Stanley sont rares, ce qui ajoute beaucoup de valeur au rappel du joueur québécois. 

Pour écouter l'entrevue avec Benoit Groulx, visionnez la vidéo ci-dessus.