LNH

Les Capitals gâchent la journée de Travis Zajac

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le vétéran des Devils du New Jersey Travis Zajac disputait son 1000e match en carrière dans la Ligue nationale, dimanche à Washington, mais les Capitals n’en avaient que faire, eux qui ont marqué trois fois consécutives au dernier vingt pour l’emporter 4 à 3.

Ayant amorcé la journée au troisième rang de la section Est, les vainqueurs tiraient de l’arrière 2 à 0 quand T.J. Oshie a amorcé leur remontée durant un avantage numérique pendant la période médiane. Au retour du vestiaire, les «Caps» ont créé l’égalité par l’entremise de John Carlson au milieu de l’engagement. Peu après, l’attaque massive les a de nouveau bien servis, car Oshie a complété un jeu d’Evgeny Kuznetsov et de Lars Eller pour lancer les siens en avant. Alexander Ovechkin a également enfilé l’aiguille avec un homme en plus.

«C’était vraiment bien. Nos buts ont été inscrits de plusieurs façons, a exprimé Oshie, lors des conférences de presse qui ont suivi la partie. Nous nous sommes mis dans des zones pour marquer et nos fabricants de jeu ont fait des jeux.»

L’ancien des Sénateurs d’Ottawa Craig Anderson a amorcé une première partie avec Washington. Il a repoussé 22 rondelles, étant déjoué par Andreas Johnsson, Jack Hughes et Nikita Gusev, celui-ci réduisant l’écart avec une douzaine de secondes à écouler.

«J’ai trouvé qu’Anderson a disputé un très bon match, a dit l’entraîneur-chef des Capitals, Peter Laviolette. Dans les dix premières minutes, nous étions un peu lents, mais nous avons été bons par la suite. Il a fait de gros arrêts qui nous ont donné une chance.»

À l’autre bout de la patinoire, le gardien Aaron Dell a effectué 37 arrêts.

Chez les Devils, P.K. Subban a décoché deux tirs en un peu moins de 20 minutes. Sa formation occupe l’avant-dernier rang de sa division, mais n’a joué que 13 parties jusqu’ici.

Pour revenir à Zajac, il est le quatrième hockeyeur ayant totalisé au moins 1000 matchs avec le New Jersey. Ken Daneyko (1283), Martin Brodeur (1259) et Patrik Elias (1240) sont les autres.

«Ce n’était pas le résultat que nous espérions. Néanmoins, c’était un moment spécial pour moi et je ne l’oublierai jamais, a affirmé Zajac. Les gars et l’organisation ont fait un excellent boulot, ce qui en fait un événement mémorable pour moi.»